Avec ce projet de loi, les Marocains ne pourront plus fumer dans les lieux publics

Par le 3 janvier 2023 à 16:39

Publicité

Fumer tue, fumer provoque le cancer… La cigarette est fléau social grave. Tout le monde en convient, et c’est à juste titre que le groupe parlementaire du Parti du Progrès et du Socialisme (PPS), décide de mettre fin à ce mal devenu indispensable pour un grand pourcentage de personnes.

À titre d’exemple, cinq millions de personnes au Maroc fument régulièrement dont près de la moitié sont des mineurs. C’est à juste titre que le groupe parlementaire vient de soumettre au parlement un projet de loi qui renforce sévèrement les sanctions aux contrevenants. Ainsi, il deviendrait strictement interdit de fumer dans les lieux publics, de faire de la publicité de la cigarette sous toutes ses formes et également l’incitation et l’influence pour la cigarette à savoir la chicha et autre dérivés…

Publicité

Toute personne prise en flagrant délit dans les lieux où s’applique cette interdiction est passible d’une amende de 300 dirhams et de 600 dirhams en cas de récidive. Pour les personnes qui volontairement ou accidentellement font de la publicité, la promotion en général de la cigarette, l’amende est plus lourde : 3000 et 6000 dirhams en cas de récidive.

Le groupe parlementaire inciste par ailleurs sur un encadrement social plus musclé tels les programmes de sensibilisation entre autres.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

12 raisons pour lesquelles le Marocain ne peut pas perdre de poids

12 raisons pour lesquelles tu dois faire le tour du Maroc le plus tôt possible

Quiz : Réponds à ces questions et on te dira ce que ta 3guouza penserait de toi

Hicham Arazi : « Ce tournoi a une place particulière dans mon cœur ! »

5 snacks qui ne sont pas aussi healthy que tu le pensais

Ce à quoi tu penses quand tu es sur Instagram

Nos Instagram Awards : 11 foodies à suivre absolument en 2021

10 bonnes raisons d'aller voir "Haut et fort" au cinéma

8 raisons de ne jamais épouser un Marocain

Quiz : Quel type de personne es-tu en soirée ?