Brice Bexter El Glaoui , anti héros dans « The Lost Princess »

Par

Il est franco-marocain, il est acteur de talent au parcours déjà multi dimensionnel. Il joue pour la troisième fois sous la direction du réalisateur Hicham Hajji dans « The Lost Princess » , en tournage en ce moment à Marrakech. Coulisses avec Brice Bexter El Glaoui. 

Publicité

Et de 3 avec Hicham Hajji…

« C’est de plus en plus fluide de travailler avec lui. On se connait de plus en plus, je me sens à l’aise avec lui. C’est très agréable de tourner avec lui, il y a une belle synergie entre nous, qui nous aide à trouver de nouvelles choses et à approfondir plus. La confiance est là , encore plus forte. Il fait tout tout seul, c’est admirable. Il produit, il a les yeux sur tout, il connait son set par coeur »

Publicité

Il joue un anti héros

Après avoir campé des rôles de jeunes héros justement, le comédien s’essaye à un personnage différent : Omar, jeune marocain de bonne famille, à l’ego surdimensionné, issu de la bourgeoisie marocaine.

Acteur né…

Brice Bexter El Glaoui et Soraya Azzabi

Il a commencé à faire du théâtre et de la chorale dès l’âge de 8-9 ans, où il a développé un amour pour le jeu et la musique . « Le théâtre et le chant m’ont permis de me centrer et d’extérioriser toutes ces émotions qu’un jeune adolescent vit au quotidien. J’ai toujours aimé la lecture, c’est une autre façon de découvrir ou d’imaginer le parcours d’autrui. Cela nous permet de voir le monde à travers différents points de vue. J’y ai donc rapidement trouvé refuge et compris que cela contribuait à ma sérénité. J’ai tout de suite été fasciné par le pouvoir des films du storytelling, l’art de transmettre des émotions humaines au reste du monde et de donner vie à ces mêmes récits. L’acting me permet de vivre toutes ces vies, de les créer ou de les explorer ».

Qui lui donné envie d’être acteur …

Jean Baptiste Liotard

« Leonardo DiCaprio dans Blood Diamond. Je me rappelle avoir été marqué par ce film qui traitait d’un vrai problème internationalement connu. Le trafic illégal de diamants dans le monde et l’impact que ce dernier à un niveau régional et continental. Ayant grandi au Maroc sur le continent africain, j’ai tout de suite été touché. Je me suis dit que nous n’avions pas assez raconté nos propres histoires ».

 

Rituel de préparation ?

« Oui, c’est un long processus, chaque rôle nécessite une approche différente. En tant qu’acteur, nous nous devons de vivre le moment présent et d’être centrés surtout sur le tournage et quand on joue. Cela nécessite beaucoup de travail interne et externe, chacun a son approche différente. La méditation, la musique et le sport me permettent d’atteindre cet état plus facilement par exemple. J’essaye de trouver en chaque personnage ce qui le rend diffèrent de moi, d’aller puiser ailleurs, car nous sommes tous uniques. J’intègre évidemment mes expériences personnelles, mais j’essaye de leur créer un monde propre à eux. Par exemple par le biais de recherches, d’exercices, de préparation physique et plein d’autres méthodes ». L’acteur avoue avoir eu recours à un coach de renom que Hicham Hajji met à disposition pour peaufiner les rôles. Aller dans le détail.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

12 photos d'hommes musclés qui ont oublié de travailler leurs jambes

Voici une liste des choses que fait /t'apporte ta tante de l'étranger

7 pays sans visa pour les Marocains à visiter d’urgence depuis la reprise des liaisons aériennes

9 questions qu'on se pose sur nos grands-parents

Ces 10 proverbes qui se contredisent tout seuls

13 choses pour vous remonter le moral en attendant le week-end

5 conseils pour prendre soin de sa santé mentale en étant semi-confinés

Mode d'emploi : Comment énerver un chel7

Tu sais que ta mère est bien marocaine quand...

10 petits crushs d’enfance que l’on n’oubliera jamais