Coronavirus: Bill Gates et la CIA avaient prévenu la population…

Par le 16 mars 2020 à 16:24

En 2014, lors d’un TED Talks,  l’homme le plus riche du monde Bill Gates a averti la population:  « Il est temps, de mettre nos bonnes idées en pratique, de la planification de recherche de vaccins à la formation des agents de santé »  et a rajouté « il n’y a pas lieu de paniquer… mais nous devons nous y mettre. »

Publicité

Il avait commencé son speech en tirant la sonnette d’alarme… : « Quand j’étais petit, le conflit nucléaire était  la catastrophe que nous redoutions tous»,   « Si quelque chose tue plus de 10 millions de personnes dans les prochaines décennies, ce sera plus probablement un virus hautement contagieux qu’une guerre. […] Nous avons investi beaucoup dans la dissuasion nucléaire, et très peu dans un système pour endiguer les épidémies. Nous ne sommes pas prêts. » finit-il par nous prévenir.

Publicité

Le risque n’est pas des missiles, mais des virus – BILL GATES

De l’autre coté…

Il n’était pas le seul. Dans son livre « Le nouveau rapport de la CIA (2009) », ALEXANDRE ADLER met la lumière sur le rapport de la CIA et le  »Déclenchement possible d’une pandémie mondiale » (Page 250) qui ne sera d’autre qu’une maladie respiratoire humaine virulente, extrêmement contagieuse pour laquelle il n’existe pas de traitement adéquat, et pourrait déclencher une pandémie mondiale! »

 

https://twitter.com/alexiskarklins/status/1239100896497238016

Et ça continue…

« L’apparition d’une pandémie dépend de la mutation génétique naturelle, ou la recombinaison de souches virales déjà en circulation […] Les experts voient dans les souches hautement pathogènes de la grippe aviaire telles que le H5NA des candidats probables à ce type de transformation, mais d’autres agents pathogènes, comme le Coronavirus du SRAS et divers souches de la grippe auraient les mêmes propriétés. »

 

« Si une maladie pandémique se déclare, ce sera sans doute dans une zone à forte densité de population, de grande proximité entre humains et animaux, comme il en existe en Chine et dans le Sud-Est asiatique.. […] Des pratiques d’élevage non réglementées favoriseraient la circulation d’un virus comme le H5NA parmi les populations animales – augmentant les chances de mutation d’une souche susceptible de provoquer une pandémie. Pour se propager rapidement, il suffit que la maladie apparaisse dans des régions à forte densité humaine. »

Et encore…

Le rapport prévoyait « qu’en dépit des restrictions limitant les déplacements internationaux, des voyageurs présentant peu ou pas de symptômes pourraient transporter le virus sur les autres contients. »

A la fin…

Le pire scénario, toujours selon le rapport de la CIA 2009 « Dix à plusieurs centaines de millions d’Occidentaux contacteraient la maladie, et les morts se compteraient par dizaine de millions. Dans le reste du monde, la dégradation  des infrastructures vitales et les pertes économiques à l’échelle mondiale entraineraient l’infection d’un tiers de la population.. »

Ledit rapport s’appuie certainement sur le niveau des connaissances médicales de l’époque, onze après les avancées scientifiques, et la responsabilisation de tous, permettraient éventuellement d’éviter les scénarios les plus pessimistes.

Esprit positif, passionné par la communication et l'information, j'écris et je partage pour exister

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

Quelle est la recette du succès de Don Bocadillo et va-t-il s’implanter dans d’autres villes ?

10 phrases que les hommes marocains détestent entendre

15 films 'mindfuck' à voir et à revoir

7 faits qui prouvent qu'un orateur est un homme parfait

Quiz : À quel point es-tu économe ou dépensier(ère) ?

8 raisons pour lesquelles les Marocains aiment l’été

21 photos historiques que vous n'avez peut-être jamais vues

Mesdemoiselles, voici 12 bonnes raisons de tomber amoureuses d'un mec drôle

Chronique d'une diabétique marocaine : Ma vie après la diagnostic

7 aliments qui vous rendront heureux