Deux journalistes français condamnés pour voir fait chanter le Roi du Maroc

Par le 15 mars 2023 à 13:12

Publicité

Deux journalistes français, Catherine Graciet et Eric Laurent, ont été condamnés pour chantage contre le Maroc. En 2015, ils ont demandé de l’argent pour ne pas publier un livre « explosif » sur le pays. Les journalistes ont reconnu avoir accepté une proposition financière de Rabat, mais ont nié toute menace.

Le tribunal correctionnel de Paris a jugé qu’ils avaient exercé une pression sur l’émissaire marocain en parlant d’un livre qui serait « dévastateur » pour le royaume. Les journalistes ont signé un accord financier pour abandonner le livre contre 2 millions d’euros. Ils ont été interpellés avec 80 000 euros en liquide.

Publicité

Les avocats des journalistes ont fait appel de la condamnation. Les enregistrements des rencontres avec l’émissaire marocain ont été au cœur d’une bataille procédurale, mais la Cour de cassation a finalement rejeté les recours des journalistes en novembre 2017.

Au procès, le parquet avait requis un an de prison avec sursis et 15 000 euros d’amende. Les journalistes ont écopé de peines de 2 ans de prison avec sursis et 40 000 euros d’amende.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

12 séries qu'on aimera toujours

Les 7 raisons pour lesquelles l'université marocaine est pire qu'une dictature

Tu t'es fait embaucher ? Voici 13 situations que tu as dû sans doute vivre avec ton entourage

Les 5 commandements pour arrêter de fumer

Quiz : Réponds à ces 8 questions et on te dira quel sera le salaire de ton premier job

Quiz : Sauras-tu reconnaître l'image marocaine à chaque fois ?

7 astuces pour planifier un voyage de rêve à petit prix

5 universités marocaines figurent dans le prestigieux classement “Times Higher Education”

15 illustrations qui décrivent parfaitement la vie des amoureux du sommeil

5 raisons pour réussir ses examens de fin d'année