fbpx

Donald Trump désigne Moncef Slaoui pour développer un vaccin anti-Coronavirus

Par le 13 mai 2020 à 22:47

L’annonce a eu l’effet d’une bombe. Le locataire de la maison blanche, Donald Trump, a appelé le grand chercheur marocain Moncef Slaoui ainsi que le général américain Gustave Perna pour diriger l’équipe chargée de développer un vaccin contre le Coronavirus aux États-Unis.

Publicité

la guinguette du 'dredi 26/05/2017 : Forum Day Trading et Scalping ...

Vous l’avez bien lu ! Selon des sources de la maison blanche à l’agence américaine Bloomberg, Moncef Slaoui, grand docteur marocain, a été choisi par le président américain afin de développer un vaccin anti-coronavirus d’ici la fin de l’année, avec Gustave Perna.

Publicité

Le président Donald Trump a appelé à mettre un vaccin rapidement sur le marché cette année, dans le cadre d’un effort que l’administration américaine appelle «Opération Warp Speed».

L’ancien chef de la division des vaccins du géant pharmaceutique GSK, âgé de 60 ans, aidera à coordonner le développement des vaccins et des traitements anti-Covid-19 dans un rôle partagé entre les départements de la santé et des services sociaux et de la défense. Il agira en tant que conseiller principal et le général Perna servira en tant que chef de l’exploitation, supervisant la logistique.

 

Journaliste et animatrice. Mon métier est ma passion... Âme rêveuse et joyeuse, mon bonheur ? Les animaux.

Publicité

Les indémodables

12 preuves que les meilleures choses sont toujours gratuites

À la découverte de Leila, la petite île à 200m des côtes du Royaume revendiquée par le Maroc

8 personnages et histoires dont nous avions peur quand nous étions petits

Tu es toujours en retard ? Tu vas te reconnaître dans cette liste

Les '9erraya' ont tous peur du mauvais oeil, voici la preuve

Quand les marocains parlent aux marques sur les réseaux sociaux

Ces 10 moments où tu aimerais bien être invisible

17 endroits où fêter le Nouvel an à Rabat

La version honnête de ces 8 métiers au Maroc

7 personnes que l'on retrouve à l'autre bout du fil