fbpx

Gare Casa-Voyageurs : Il meurt d’une crise cardiaque après que son train ait eu trois heures de retard

Avatar

Par le 22 août 2017 à 13:03

C’est une nouvelle qui fend le coeur que nous apprenons ce matin… Plus tôt en matinée, à la gare Casa Voyageurs, un homme d’une cinquantaine d’années attendait le train accompagné de sa femme comme à l’accoutumée. Tout se passe bien, jusqu’au moment où le train commence à avoir du retard… énormément de retard.

Publicité

Selon des témoins, cet homme aurait tenté en vain de s’adresser à un responsable pour comprendre ce qu’il se passait, et avoir une idée sur l’heure d’arrivée de son train. 3 heures plus tard, ce même homme meurt d’une crise cardiaque.

Publicité

Sur le communiqué ci-dessous, l’ONCF s’explique : Selon eux, la gare était incroyablement en mouvement en raison du transport de plusieurs groupes de retour de colonie de vacances et de voyageurs tous de retour de ce week-end prolongé. Aussi, l’homme ayant été soudainement victime d’une crise cardiaque aurait été sauvé et transporté sain et sauf en l’espace de 30 minutes par les secours.

Le communiqué officiel de l’ONCF

ردا على ما تم تداوله في بعض مواقع التواصل الاجتماعي بخصوص ظروف إصابة أحد المسافرين بأزمة قلبية بمحطة القطار الدار البيضا…

Posted by ONCF on Tuesday, August 22, 2017

Avatar

Blogueuse dans l'âme, mais aussi très active sur les réseaux sociaux, je serai votre Super Buzz Woman en toutes circonstances. J’utiliserai ma curiosité à bon escient afin de vous offrir le meilleur du web. Because WELOVEYOU !

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

On a tous un pote super maladroit, voici comment le reconnaître

6 façons de rompre avec son mec ou sa copine

6 choses qu'on aime en Aïd Al Adha

10 choses à faire/dire à cette personne que tu connais et qui est atteinte de cancer

Tu sais que tu aimes la danse orientale quand...

Mode d'emploi: Comment énerver un Rbati

7 choses que seule une fille à papa comprendra

6 choses à savoir sur l'indépendance du Maroc

13 raisons que les filles aux cheveux courts sont tout aussi belles

Nous avons tous un ami 'Kwayri', voici comment le reconnaître