Vous en avez marre des retards et blocage des trains ONCF ? Ce calendrier vous sera très utile

Par le 29 septembre 2017 à 9:24

Un retard de plus de 3 heures au niveau de la ligne reliant Fès à Casa-Voyageurs  a mis les voyageurs en une terrible colère, l’ONCF a présenté Mardi un communiqué sur sa page officielle Facebook expliquant les raisons des retards survenus.

Le 25 Septembre 2017 vers 18h35, le train N°132 reliant Casa-Port/Kénitra s’est arrêté à la sortie de la gare de Témara…

Posted by ONCF on Monday, September 25, 2017

Le communiqué n’a fait qu’augmenter la grogne des voyageurs  qui ont trouvé sur Facebook une chance pour exprimer leur colère dans l’espérance de trouver des alternatives lors des accidents techniques inattendus.

L’ONCF explique ensuite que dans le cadre de l’avancement du projet de la ligne à grande vitesse reliant Tanger et Casablanca, et du projet de la dénaturation du triangle de Casablanca, l’office national aborde des travaux de pose de signalisation et d’électrification des zones de raccordement de la voie LGV  à la ligne classique en gare de Kénitra, et des travaux des voies et caténaires en gare de Casa voyageurs et Aîn Sebaa.

Ces travaux vont causer des retards ainsi que la suppression totale de quelques trains durant la période du mercredi 27 septembre au dimanche 31 décembre 2017 suivant le programme ci-dessous :

Trains supprimés totalement

oncf.ma

Retards prévisibles

oncf.ma

Je transporte mon monde partout où je me déplace. Grande rêveuse ! Entre art et ingénierie et pour le plaisir des mots je viens vous partager l’actualité avec beaucoup de créativité ♡

Les indémodables

Ces 10 arbres que vous ne trouverez nul part ailleurs

5 des meilleurs restaurants mexicains à Casablanca

Top 10 des questions qu'on aimerait poser à, au moins, l'un de nos potes

8 légendes urbaines totalement fausses

10 habitudes qui vont changer avec l'arrivée du TGV au Maroc

Les 16 moments qui nous énervent au Mcdo

15 choses qui caractérisent ton pote qui en a marre du célibat, mais qui refuse de l'admettre

Mon beau Maroc : Casablanca, l'éternelle ville blanche!

Negafa, Guerrab... ces métiers propres à notre culture

Les nouvelles de nos proches qui nous dépriment