fbpx

En hackant les données de l’ONCF, un Marocain a révélé des données alarmantes sur les retards des trains

Par le 19 octobre 2018 à 14:32

Les trains de l’ONCF sont très souvent en retard.

C’est une réalité pure et dure que chacun d’entre nous a déjà expérimentée avec désarroi.

Publicité

Toutefois, aucune donnée concrète ne nous informait objectivement de ces retards… jusqu’à hier.

Publicité

Un hacker anonyme a piraté le système informatique de l’ONCF, et a eu accès aux données concernant les retards des trains.

Ce que j’ai découvert est alarmant.

Il a ainsi partagé ces données sur une vidéo publiée hier soir sur YouTube, jeudi 18 octobre, 2 jours après le terrible drame de Bouknadel qui a causé des pertes humaines sans précédent.

7 morts et 125 blessés.

Une tragédie d’autant plus grave qu’elle aurait pu être évitée si l’ONCF avait répondu aux demandes de ses passagers qui avaient alerté la compagnie le matin même de l’accident que des secousses avaient été ressenties.

Le hacker déclare « Ils [ les responsables de l’ONCF ] ne sont pas à l’écoute des besoins des passagers. Avant cette tragédie, le problème principal concernait le retard des trains. Il y a eu des manifestations à l’intérieur même des gares… mais personne n’était là pour écouter. »

En l’espace de 7 mois, le lanceur d’alerte révèle avoir réuni « plus de 370.000 données de la base de l’ONCF »

D’ailleurs, le hacker précise que le « système utilisé par l’ONCF pour est aussi performant que celui utilisé au Japon. Les retards sont ainsi calculés à la seconde près ».

ledesk.ma

Pour chaque train arrivé à l’heure, deux trains sont en retard.

C’est la révélation percutante issue des recherches de ce lanceur d’alerte qui s’indigne de cette situation vécue au quotidien par de nombreux marocains.

2/3 des trains sont ainsi en retard. Les retards concernent « 60 à 80% » des trains

Et ce pourcentage varie selon les gares.  Il peut aller jusqu’à 100%, à Benguerir par exemple. Non seulement la fréquence des retards est alarmante, mais la durée de ceux-ci pousse également à l’indignation : « Un train en direction de Oujda a connu un retard de 5 heures ».

www.huffpostmaghreb.com

« J’ai rassemblé toutes ces données et je les ai publiées sur un site à accès gratuit, pour que tous les Marocains puissent prendre conscience de ce qu’il se passe ici. »

C’est sur la plateforme “Oncf.tk” que le hacker a partagé ces résultats. Un site qui répertorie les retards passés des trains et ceux à venir pour les trajets non encore effectués.

#BARAKA
FAKE NEWS

L’ONCF a par la suite démenti le piratage de sa base de données, assurant que : « il s’agit de données fabriquées visant à semer la zizanie et à induire l’opinion publique en erreur dans la conjoncture actuelle. »

Assoiffée de découverte et d’aventures, passionnée de voyage et d’écriture... Ma muse ? Mon pays, source de mes pensées, mes coups de gueule, mes écrits.

Publicité

Les indémodables

Musique : 10 titres 100% arabes pour vous mettre de bonne humeur

Les 11 étapes stressantes pour postuler à un stage d'été

Top 10 des paroles les plus tordues de la chanson marocaine

13 caractéristiques de la femme marocaine

Le meilleur du pire des messages filtrés de Facebook

20 anecdotes sur des films cultes qui vont vous surprendre

Mode d'emploi : Comment énerver un bachelier ?

Le top 10 des stades au design impressionnant

7 choses qu'on fait tous chez nos grands-parents

Mon Beau Maroc : Merzouga, le palais des dunes