fbpx

Cette ”lettre d’un inconnu” concernant le drame de Bouknadel va vous donner des frissons

Par le 18 octobre 2018 à 10:13

Le drame de Bouknadel a enflammé la toile et suscité de vives réactions.

lavieeco.com

Au centre des débats, il a fait surgir un sentiment de citoyenneté impressionnant, source d’un élan de solidarité sans précédent.

Publicité

Les réactions ont été nombreuses sur les réseaux sociaux, mais une lettre en particulier a fait sensation et a été partagée massivement.

Cette « lettre d’un inconnu qui résume tout » vous donnera des frissons

Publicité

Durant mes études j’ai pris le TNR (Train à Navette Rapide) au moins un millier de fois. Le prix du trajet Casa-Rabat est passé de 32 puis à 35 et à 37dh, et il n’a jamais été garanti d’arriver à l’heure, ou de voyager assis, ni en sécurité, ou même à l’abri d’odeurs nauséabondes. Que de rendez-vous j’ai raté à cause de retards, que de fois j’ai essayé en vain de réclamer un justificatif ou, soyons fous, un remboursement. La majorité des fois la clim ne marchait pas, même en Juin en heure de pointe où tout le monde était debout et fatigué en fin de journée. Parfois une fenêtre était cassée et te faisait voyager dans un boucan assourdissant, parfois même une porte était ouverte et tu devais t’accrocher à une barre pour éviter de tomber. J’ai assisté à des agressions, des jets de pierre sur le train en marche, des arrêts au milieu de nulle part qui ont parfois duré plus de 2h sur un trajet supposé durer 1h, et j’en passe de déboires auxquels moi comme beaucoup de citoyens avons eu droit. Pourtant, l’ONCF continue à chercher à se donner une image de service de luxe, à arborer de nouvelles gares ornées de marbre, toujours plus grandes et plus impressionnantes. A trop vouloir se concentrer sur le paraître, entre TGV et gares majestueuses, la réalité finit par nous rattraper. Ces vieilles carcasses à qui on a chaque jour confié des milliers de vies ont fini par en prendre. Merci à l’ONCF d’avoir répondu aux passagers des trains précédants se plaignant toute la matinée de secousses dangereuses à l’endroit de l’accident par « Ewa te99eltou 3lih » sans faire aucune vérification qui aurait pu éviter le drame. Merci d’avoir attendu 4 heures pour faire passer son logo de l’orange au gris et publier une phrase de « condoléances » de deux lignes sur le site officiel. Merci de nous rappeler que nous vivons dans un pays où dans le JT on accorde 4 minutes à un drame ayant fait au moins 7 morts et 86 blessés, avant de passer sans transition à un reportage sur l’agriculture à Errachidia. Un pays où de nombreux citoyens se sont déplacés pour donner leur sang aux victimes au centre de transfusion sanguine de la capitale qu’ils ont trouvé fermé et vide et où on leur a dit de revenir à 15h30 après la pause déjeuner. Un pays où l’État ne prévoit aucune prise en charge psychologique pour les familles et les passagers qui ont vu des corps déchiquetés devant eux. Merci à l’ONCF de nous rappeler que c’est le Maroc qui déraille car en effet, l’avenir se lit sur vos lignes. – Un inconu

Assoiffée de découverte et d’aventures, passionnée de voyage et d’écriture... Ma muse ? Mon pays, source de mes pensées, mes coups de gueule, mes écrits.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

En cas d'échec, voici 8 bonnes raisons de voir les choses du bon côté

Ce qui se passe dans la tête d'une fille lorsqu'elle lit le téléphone de son copain

Ces techniques de 'techtar' connues de tous les Marocains

Le monde des comics au bout des doigts de cet artiste

10 choses que seules les personnes frileuses comprendront

Et si les supers héros grossissaient ?

11 choses gratuites pour t'aider dans ta vie d'étudiant

Quiz : Réponds à ces questions et on te dira ce que ta 3guouza penserait de toi

Voici les 5 villes les plus chères au Maroc

Les 15 types de personnes que tu rencontres après le ftour