La FRMF réagit aux agressions qu’on subit les Lionceaux de l’Atlas en Algérie

Par le 9 septembre 2022 à 14:08

À l’issue de la finale de la Coupe arabe, disputée ce jeudi 8 septembre, à Oran (Algérie), des joueurs de la sélection marocaine ont été victime d’agressions “barbares” par les joueurs et le public algérien, indique un communiqué de l’instance fédérale.

Publicité

“Suite aux actes anti-sportifs et aux agressions barbares dont ont été victimes les joueurs de la sélection marocaine des moins de 17 ans, au terme de la finale de la Coupe arabe qui les a opposée à leurs homologues algériens, la FRMF a adressé une lettre à l’Union arabe de la discipline pour exprimer son indignation suite aux actes barbares et brutaux des joueurs algériens et du public qui a envahi le terrain”, écrit la FRMF.

Publicité


L’instance fédérale a exprimé son “étonnement” face à l’absence totale de la sécurité lors de cette rencontre marquée par une grande présence des supporters et qui s’est déroulée dans un climat tendu avant et durant le match.

“La FRMF, qui regrette profondément le défaut de fair-play lors de cette finale, va recourir à tous les moyens juridiques afin d’assurer les droits des Lionceaux de l’Atlas et consacrer les principes de fair-play qui ont été complètement absents lors de ce match qui a mis aux prises des enfants âgés de moins de 17 ans”, conclut la même source.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

11 situations par lesquelles est passée toute make-up addict marocaine

Coronavirus: Les anti-inflammatoires pourraient aggraver l’infection?

Cette année tu passes Ramadan loin de ta famille ? C'est triste

5 destinations de camping qui font rêver au Maroc

23 infinity pools au Maroc pour vous rafraîchir à l'infini cet été

12 endroits super instagramables à Meknès

5 manières de gagner une dispute sans arguments

9 choses qui se passent quand tu rencontres tes amis d'Internet pour la première fois

On vous dit (ou presque) sur les troubles du sommeil

6 choses que les parents de nos potes ont l’habitude de nous dire et ce qu'on aurait souhaité leur répondre