fbpx

L’association Jood ainsi que des internautes offrent une nouvelle vie à un sans-abri

Par le 30 janvier 2019 à 13:38

C’est bel et bien une histoire émouvanteL’association Jood ainsi que des internautes viennent de donner une nouvelle chance à un sans-abri

Publicité

Alors que la situation des sans-abris est au coeur des priorités des marocains depuis qu’une vague de froid glacial s’est installée au Maroc, les associations ainsi que les internautes se mobilisent de plus en plus pour leur venir en aide.

Publicité

Tel est le cas de l’association Jood qui vient de sauver un SDF de Casablanca en lui offrant une nouvelle vie, avec la mobilisation des internautes.

Jood a, en effet, partagé sur les réseaux sociaux le CV de Monsif, un homme sur Casablanca, n’ayant pas d’abri, afin de lui venir en aide. Il a donc pu décrocher un job en plus d’une formation payée

« Monsif qui vivait dans les rues depuis son arrivée à Casablanca, il y a 4 mois parce qu’il ne savait pas où chercher du travail, passait ses journées à fouiller les poubelles à la recherche des bouteilles en plastique qu’il vendait contre quelques dirhams avec lesquels il s’achète de quoi se nourrir » Pouvait-on lire sur la page Facebook de l’association Jood.

Cette dernière avait lancé un appel afin de lui venir en aide, et lui trouver un travail tout en promettant de « lui trouver des vêtements, lui payer le loyer des premiers mois et quelques meubles ».

Selon le Huffpost Maroc, après sa première année à l’université en filière littérature française, Monsif, a rejoint « les forces armées royales, d’où il sort, six ans plus tard, avec un grade de sergent« . Il a, par la suite, essayé plusieurs postes pour ensuite perdre son emploi et venir à Casablanca afin d’en trouver un autre et « revenir la tête haute chez sa famille pour participer aux frais de la maison ».

Après avoir décroché un job dans un centre d’appels, Mounsif le quitte rapidement, suite au « nombre d’effectif qui a été réduit par l’entreprise ». Il s’est donc retrouvé dans la rue sans-abri…

Suite à l’appel lancée par Hind Laidi, la présidente de Jood, 12 entreprises ont contacté le jeune homme pour l’embaucher.

Selon la même source, Hind, a également offert à Mounsif, 4 nuits d’hôtels à Bab Marrakech, afin qu’il puisse se reposer et se préparer pour passer ses entretiens…


Il a donc été admis et a débuté sa formation pour devenir constateur pour une entreprise d’assistance, tout en étant payé dès le premier jour et déclaré à la CNSS. L’employeur a également demandé à Hind, selon le Huffpost Maroc, de lui proposer d’autres profils à embaucher.

L’association ne compte pas s’arrêter là…

Un appel est également en cours afin d’aider le jeune homme dans le payement des deux premiers mois de loyer sans oublier que l’association viendra également « en aide aux personnes qu’ils vont présenter pour des entretiens d’embauche ».

Journaliste et animatrice. Mon métier est ma passion... Âme rêveuse et joyeuse, mon bonheur ? Les animaux.

Publicité

Les indémodables

Voici le parcours de Moncef Slaoui, le chercheur marocain designé par Trump

Rêves vs réalité : Ces 5 illustrations honnêtes sur les soirées

Voici les 7 choses que les marocains comptent faire après le confinement

11 choses gratuites pour t'aider dans ta vie d'étudiant

14 conseils pour réussir son entretien d'embauche

Où Bruncher healthy à Marrakech ? Nous avons 5 adresses que pour vous

9 patients que tu croises la nuit aux urgences quand tu es de garde

Top 5 des restaurants les plus cosy à Casablanca

7 moments où nous détestons Facebook

16 types de stages qu'on a tous faits