Le club de Hakim Ziyech vendu

Par le 3 mars 2022 à 16:31

Roman Abramovich vit ses dernières heures à la tête de Chelsea. Sous pression depuis le début de la guerre en Ukraine, l’oligarque russe a mis en vente le club londonien qu’il avait acquis en 2003. Et la somme de cette vente sera reversée aux victimes ukrainiennes. Rapporte Cnews.

Publicité

Face à la « situation actuelle », le milliardaire de 55 ans, qui serait mobilisé dans les négociations entre les deux pays, a décidé de faire un geste envers le peuple ukrainien. Il a ainsi indiqué que le « produit net » de la vente du la formation britannique, qu’il avait achetée 168 millions d’euros, serait reversé à une « fondation caritative au profit de toutes les victimes de la guerre en Ukraine ». Sans toutefois en préciser les détails.
Ce n’est pas tout. Il a également précisé qu’il ne demanderait pas le remboursement des prêts qu’il a concédés au club londonien, estimés à 1,8 milliard d’euros. Mais après 19 ans à la tête des Blues, couronnés de nombreux succès avec 5 titres de champion d’Angleterre, autant de coupes d’Angleterre, 3 Coupes de la Ligue, 2 Ligues des champions, 2 Ligues Europa et tout récemment un titre de champion du monde des clubs, Roman Abramovich n’entend pas brader le club qu’il a façonné avec des investissements conséquents et sa vente « ne se fera pas dans la précipitation ».
Alors qu’il réclamerait pas moins de 3,6 milliards d’euros pour s’en séparer, il aurait mandaté une banque d’affaires américaine pour mener à bien la vente. Huit potentiels acquéreurs ont déjà été approchés, dont Hansjorg Wyss. Considéré comme l’un des hommes les plus riches de Suisse, il a déclaré au journal Blick qu’on lui avait proposé d’acheter Chelsea. Mais avant de passer le pouvoir et tourner la page, Roman Abramovich « espère pouvoir visiter Stamford Bridge une dernière fois pour dire au revoir à tous en personne. Cela a été le privilège d’une vie de faire partie du Chelsea FC et je suis fier de toutes nos réussites.»

Publicité

Persévérante, réservée et solitaire. Beaucoup d’échecs ont fait que je ne croyais plus en moi, mais je ne me suis jamais résignée, car la vie c’est des montagnes russes et les échecs deviennent avec le temps une source de motivation.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

15 choses que tu connais seulement si tu conduis

Vergetures blanches : comment s'en débarrasser ?

7 snaps qu'on vous demande de ne plus nous envoyer

Bonnes adresses : C'est ici où vous pourriez trouver les meilleures glaces à Casablanca

11 endroits où prendre son café à Casablanca

10 bonnes raisons de suivre Le Fassicule

7 choses qui prouvent que tu es une petite 'bassla'

Quand personne ne te choisit, choisis toi

Voici le classement des meilleures universités marocaines qui se démarquent à l’international

10 raisons qui font que les Berbères marocains sont des gens class