fbpx

Le “Pass jeunes” entre en vigueur dès septembre au Maroc

Par le 9 mai 2022 à 16:14

Le ministère de la Jeunesse, le Groupe Crédit Agricole du Maroc et MasterCard ont signé un mémorandum d’entente, ce lundi 9 mai, à Rabat, pour appuyer les projets du ministère destinés aux jeunes, indique la MAP.

Publicité

D’après l’accord, Crédit Agricole du Maroc va apporter un accompagnement et un soutien financier à ces projets, tandis que MasterCard travaillera sur le renforcement des capacités des jeunes marocains sur les plans technologique, numérique et d’innovation.

Publicité

L’un des projets les plus emblématiques est le “Pass Jeunes” qui entrera en vigueur en septembre. Ce pass permettra aux jeunes de bénéficier de services préférentiels assurés aussi bien par les institutions de l’État que par le secteur privé, afin de faciliter leur insertion dans les tissus économique, culturel et sportif.

Le ministère de la Jeunesse, Mehdi Bensaid, a indiqué lors d’un point de presse : “Nous voulons offrir aux jeunes les moyens de se démarquer dans leur travail et leur permettre de participer plus efficacement à la vie sociale et économique”.

D’après la même source, ce partenariat avec le Crédit Agricole du Maroc (CAM) et la Fondation MasterCard permettra de changer la vie de nombreux marocains “qui ont fait face à de nombreux défis au cours des deux dernières années”.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

11 médecins marocains à suivre sur Instagram en 2020

8 choses que tu constates quand ton statut change d’un étudiant en adulte responsable

6 des plus belles terrasses panoramiques en plein coeur de la médina de Marrakech

Ton guide pour apprendre le 'Minionese', le langage des Minions

Quiz : Quel genre d'étudiant es-tu en groupe ?

Il y a ceux qui restent Mremdnin jusqu'à la fin du Ramadan, et même après...

Vidéo : Découvrez l'histoire du garçon qui pleurait à chaudes larmes en tentant de rejoindre Sebta

Quiz : Quelle célébrité marocaine es-tu ?

7 images qui agacent tout Marocain

20 plus belles photos du Roi Mohammed VI