fbpx

Les banques participatives à l’honneur à l’ENCG Settat

Par le 7 novembre 2018 à 10:22

Les banques participatives ont fait leur entrée il y a quelque temps au Maroc. Ce concept vient remplacer les banques classiques en tenant un discours différent et surtout attrayant. Ces établissements se basent donc sur la Charia et propose des formules qui se veulent toutes opposées à l’intérêt.

Publicité

Un concept fructueux, mais toujours abstrait

Appelées communément les banques islamiques, ces institutions ont su séduire et de plus en plus de Marocains les préfèrent à présent aux autres banques quand il s’agit de gros achats ou d’acquisitions. Pourtant, plusieurs personnes ignorent encore ce qu’ils y gagnent, ainsi que les aspects que ces banques ne maîtrisent pas forcément.

En même temps, quand il s’agit d’une thématique financière, on a un peu de mal à cerner le sujet et poser les bonnes questions. On a donc souvent tendance à apprendre dans le tas et encore plus souvent à laisser passer des détails qui peuvent nous coûter cher.

Publicité

Un événement pour avoir des réponses à nos questions

Ceci dit, le Club des managers de demain tente de dissiper nos doutes lors de la 11e édition du cycle des métiers. Cet événement qui explique l’impact des banques participatives sur le marché d’investissement marocain montre l’intérêt de basculer vers la finance islamique que ce soit pour les particuliers, mais également les PME.

Rendez-vous donc le 7 novembre à l’ENCG de Settat avec vos questions, interrogations et remarques !

Je suis une magicienne des temps modernes. Entre mon métier et ma passion, chaque jour je crée des choses par la seule force de mon esprit.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

12 raisons d'utiliser Uber à Casablanca

8 choses à faire pour préserver votre couple

Les 7 épisodes de la série estivale 'Retour des Moustiques'

5 résolutions ramadanesques que tu essayes de tenir chaque année

6 messages à envoyer à son ex le 1er Avril

13 métiers que nos grands-parents ne comprennent pas

Les 7 plats les plus dangereux au monde

10 bonnes raisons de courir voir "Dune" au cinéma

J'imagine mon Maroc : Et s'il n'y avait pas de piston au Maroc ?

Tu sais que c'est la période de 'Lyali' quand...