fbpx

L’ESA a découvert la première planète en forme de ballon de rugby

Par le 14 janvier 2022 à 8:45

L’Agence spatiale européenne (ESA) a indiqué le 11 janvier dans une publication la découverte de la première exoplanète non-sphérique : elle est en forme de ballon de rugby. Rapporte l’ESA.

Publicité

Ce n’est pas parce qu’elles ne sont pas plates que les planètes sont toutes rondes. L’ESA a annoncé dans un communiqué la découverte d’une planète en forme de ballon de rugby dans la constellation d’Hercule.
La planète semble avoir été déformée par des forces de marée causées par son étoile hôte. Baptisée WASP-103b, elle est extrêmement proche de son étoile, qui exerce une force d’attraction très puissante.
Cette force résulte généralement d’un déséquilibre dans la force d’attraction gravitationnelle de deux corps célestes. Sur Terre, cette force provoque des marées océaniques, atmosphériques et terrestres. Pour WASP-103b, elle a carrément déformé la planète qui a pris la forme d’un ballon de rugby. Il s’agit de la première découverte d’une telle déformation dans le cosmos.

C’est le télescope spatial CHEOPS de l’ESA qui a permis aux scientifiques de découvrir ce phénomène. Certaines données avaient déjà été recueillies par le télescope Hubble et le télescope spatial Spitzer de la NASA.
CHEOPS a réussi à détecter des signatures lumineuses très spécifiques émises par la planète devant son étoile hôte. Données qui ont permis aux astronomes de déterminer la forme exacte de WASP-103b. « C’est la première fois qu’une telle analyse est faite, et nous pouvons espérer que l’observation sur un intervalle de temps plus long renforcera la première et conduira à une meilleure connaissance de la structure interne de la planète », a déclaré Jacques Laskar, directeur de recherche au CNRS.

Publicité

WASP-103b est extrêmement proche de son étoile : 50 fois plus que la Terre et le Soleil. Si proche que la planète déformée fait le tour de son étoile en seulement 22 heures. Les scientifiques ont l’intention d’utiliser le nouveau télescope spatial James Webb afin de « mieux comprendre comment elle a pu arriver là ». Pour Jacques Laskar, la planète « ne peut pas être née à cet endroit ».

Persévérante, réservée et solitaire. Beaucoup d’échecs ont fait que je ne croyais plus en moi, mais je ne me suis jamais résignée, car la vie c’est des montagnes russes et les échecs deviennent avec le temps une source de motivation.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

Résumé en dessins de la vie d'un étudiant en médecine par 'Vie de Carabin'

10 situations de Game of Thrones qui coïncident avec le Back-to-school au Maroc

Ces 16 choses insupportables qui nous arrivent tous à la plage

Dure la vie d'un 3echa9 mellal, la preuve en 10 points

Quand personne ne te choisit, choisis toi

10 toilettes originales qui vous donneront bien envie d'uriner

Top 15 des excuses qu'on s'invente pour ne pas aller faire du sport

Top 7 des blagues à faire à vos collègues de bureau

10 réponses possibles à la phrase 'Imta nfer7o bik ?'

13 caractéristiques d'une fille qui conduit sa propre voiture