fbpx

Marc Jacobs et les sept mannequins-prostituées

Par le 22 mars 2013 à 14:05

Marc Jacobs en pyjama rouge et les sept mannequins-prostituées. Le titre du fameux conte des frères Grimm a été revisité pour les besoins de cet article.

Publicité

Il y a quelques jours, la revue « Love Magazine » a publié un court métrage provocateur dédié à la marque Louis Vuitton, pour mettre en avant son dernier défilé haute couture automne-hiver 2013-2014. Filmée dans les rues sombres de Paris, la vidéo met en scène les mannequins Cara Delevingne, Edie Campbell, Isabeli Fontana, Georgia May Jagger, Saskia de Brauw, Lily McMenamy et Magdalena Frackowia dans la peau de prostituées, habillées en nuisettes et manteaux de fourrure, pour séduire des hommes au volant d’énormes berlines noires.

Le court-métrage de James Lima a suscité des réactions extrêmement négatives. En effet, l’association ‘Osez le féminisme’ dénonce une « glamourisation » de la prostitution: « C’est une vidéo dérangeante, car elle associe deux univers totalement différents: celui raffiné de la couture et celui beaucoup plus violent du marché sexuel. »
Quant à la maison Louis Vuitton, elle s’est contentée d’annoncer que la vidéo n’était pas une commande mais une simple initiative de « Love magazine ».

Publicité

Etudiante en école de commerce, veilleuse active sur l’actu de la mode et défricheuse des dernières tendances.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

Les 10 pensées qui te traversent la tête après le Ftour

9 dragueurs qu'on a tous rencontrés sur Facebook

Quiz : Quel type de maman es-tu ?

Entre Fakia et cadeaux, étant petits, on attendait Achoura avec impatience pour...

30 choses que tu regretteras ne pas avoir faites quand tu seras plus agé(e)

20 chansons que les marocains écoutent en boucle en temps de rupture

Ces choses que seuls les mega-fans d'Harry Potter comprendront

14 bonnes raisons que Nutella c'est la vie

Réponds à ces questions et on te dira avec qui tu passeras la Saint-Valentin

7 villages marocains que l'on devrait visiter au moins une fois