fbpx

Munir El Haddadi remercie Fouzi Lakjaa et évoque un rêve devenu réalité

Zaïnab Aboulfaraj

Par le 12 avril 2021 à 12:34

L’international marocain Munir El Haddadi a pu enfin jouer sous les couleurs du Maroc, le 26 mars dernier. Le footballeur de 25 ans a même inscrit son premier but en tant que Lion de l’Atlas lors du match contre le Burundi, le 30 mars dernier.

Publicité

L’attaquant du FC Séville est conscient de sa chance après plus de deux ans de bataille pour pouvoir rejoindre l’équipe nationale marocaine, et surtout après l’amendement que le patron de la Fédération royale marocaine de football, Fouzi Lekjaa a passé à la FIFA.

Publicité

Munir El Haddadi a remercié la patron du football marocain, via le site officiel du FC Séville, et a parlé de ses premiers pas en tant que Lion de l’Atlas, un “rêve devenu réalité”, selon ses mots.

« On dit que l’espoir est la dernière chose à perdre. Ils m’ont appelé un jour et m’ont dit qu’il était possible de jouer pour le Maroc et j’étais très excité. Grâce au président et à tous ceux qui ont rendu cela possible, j’ai pu faire mes débuts. Dès le premier jour où j’y suis allé, quand je ne pouvais pas jouer, ils m’ont accueilli à bras ouverts, j’ai connu de nombreux coéquipiers qui ont joué ici et grâce à eux, j’ai pu profiter. J’étais très excité, j’avais vraiment envie de jouer, de me défendre et je pense que ça s’est très bien passé », a-t-il déclaré.

Zaïnab Aboulfaraj

Humaniste, je cherche avant tout à raconter des histoires qui peuvent vous inspirer. Journaliste dans l'âme depuis mon plus jeune âge.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

Mon beau Maroc : Destination Chefchaouen

7 excuses que tu dis quand quelqu'un te demande de partager ta connexion

Les 10 plus beaux centres commerciaux au monde

13 questions insolites posées par les DRH des plus grandes entreprises du monde

7 preuves que les Marocains et la drague font deux

8 avantages de vivre dans un 10m² au Maroc

Comment reconnaître une 'Drama Queen' ?

Les lieux merveilleux à visiter avant de mourir

7 bonnes raisons de sortir avec un barbu

Ecole d'hier et d'aujourd'hui : C'était mieux avant ?