fbpx

Muslim et DJ Van portent plainte contre le producteur du film égyptien « Casablanca »

Par le 4 juillet 2019 à 12:08 - 35 réactions

La guerre semble être déclenchée entre DJ Van, Muslim ainsi que la maison de production du film égyptien « Casablanca ».

Publicité

On vous en parlait il y a un temps, le film d’action égyptien « Casablanca »  a été tourné au Maroc dans la ville de Casablanca, réunissant de grands noms du cinéma dont Amir Karara et le turc Halit Ergenç. Toutefois, le titre « L’ghoul » du rappeur marocain « Muslim » et le producteur et DJ marocain « DJ Van » de son vrai nom Khalil Belkass, a été utilisé dans la première scène du film, ce qui a poussé les deux artistes marocains à saisir la justice et à porter plainte contre le producteur égyptien Waleed Mansour. 

Publicité

La maison de production égyptienne du film « Talent Media », aurait utilisé le titre sans avoir l’autorisation des deux artistes ni avoir respecté les droits de la propriété intellectuelle ou avoir donné une contrepartie, bien que Waleed n’ait affirmé à travers Facebook avoir obtenu leur aval.

« Ils ont utilisé notre titre « L’ghoul » dans le film sans nous avoir contacté. » nous affirme DJ Van.

Et ce n’est pas tout… 

Un communiqué vient d’être publié par les deux artistes dans lequel, ils affirment avoir déposé une plainte tout en dénonçant les révélations de Walid Mansour sur les réseaux sociaux, « qui sont complètement fausses ».

Journaliste et animatrice de formation, mon métier est ma passion. Âme rêveuse et joyeuse, mon bonheur absolu est les animaux.

Publicité

Les indémodables

25 types de personnes que tu rencontres à la plage

10 choses qui ont marqué notre enfance et qui nous manquent aujourd'hui

9 preuves que les papas stars sont les plus sexy

11 raisons pour lesquelles on aime Ramadan

7 raisons de tomber amoureuse d'un ingénieur informaticien

11 fashionistas marocain(e)s à suivre absolument sur Instagram

Les 24 plus belles bibliothèques du monde

Les superstitions marocaines les plus farfelues

9 habitudes que nous retrouvons le jour de Aïd el-Fitr

Le langage des hommes dans une relation décrypté en 11 illustrations