fbpx

Nous n’irons pas en finale, mais nous restons fiers du parcours de nos lions

Par le 14 décembre 2022 à 21:12

Publicité

Quel que soit le score, cette demi-finale historique est un rendez vous de gloire pour les Lions de l’Atlas. Une demi-finale qui s’est terminée par le résultat de 2 à 0 en faveur de la France n’est qu’aléatoire, l’essentiel est gagné. Les lions ont par leur escalade dans ce mondial réussi une grande unanimité entre pays arabes et également africains.

Le match contre les bleus a mis une lumière dans le futur du football international. Dorénavant, le complexe des pays en développement se dissipe pour laisser place à plus de confiance aux pays émergeants. Même perdants, les lions qui ont fait peiner les coqs de France se sont finalement tirés à bon compte. On n’ira pas en final mais on a ouvert la voie interdite du mondial où seuls les mêmes équipes peuvent s’assurer l’ascension.

Publicité

La donne change à présent et grâce aux lions, aucune équipe au monde ne partira perdante pour la coupe du monde. C’est bien ça qu’a pu faire l’équipe nationale. Les lions ont posé les jalons de la grande révolution dans les principes du football international. Certes les bleus ont fourni un jeu soutenu et un pressing fatigant et dangereux, mais ces derniers ont gardé leur calme et ont évolué avec la même dynamique de jeu et avec la cohésion habituelle. Nous n’irons pas en finale, mais nous restons fiers du parcours historique. Le monde, l’histoire s’en souviendra.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

7 séries à voir absolument durant le confinement

12 types de mecs qu'on a toutes déjà rencontrés sur Tinder

Les 5 types de femmes marocaines que tu croises au Hammam

20 avantages de vivre à Rabat

Incroyable mais vrai : Ian Francis, ou l'homme qui a échappé à la mort 27 fois 

5 manières de gagner une dispute sans arguments

7 raisons pour lesquelles tu devrais profiter de tes parents

10 illusions que tout étudiant ingénieur marocain concède

Le top 10 des stades au design impressionnant

Ces dessins poignants déconstruisent les tares toxiques de la société marocaine