Ramadan 2024 au Maroc : Les prix du poisson flambent, les consommateurs grognent

Par le 9 mars 2024 à 16:39

Ramadan 2024 au Maroc : Les prix du poisson flambent, les consommateurs grognent

Publicité

Alors que le mois sacré du Ramadan approche à grands pas, les Marocains s’apprêtent à observer un nouveau rituel : celui de la flambée des prix du poisson. Cette année encore, les prix de certains produits de la mer ont atteint des niveaux exorbitants, provoquant la colère des consommateurs.

Le constat est amer : les prix du poisson ont connu une augmentation spectaculaire ces derniers jours. La sardine, poisson populaire et accessible par excellence, se vend désormais entre 15 et 20 dirhams le kilo, contre 10 dirhams auparavant. Le merlan, quant à lui, a atteint 80 dirhams le kilo, tandis que la sole se négocie à 120 dirhams. Les prix des crevettes et des calamars ont également connu une hausse considérable, atteignant respectivement 140 dirhams et 100 dirhams le kilo.

Publicité

Plusieurs facteurs expliquent cette flambée des prix. D’abord, la demande en poisson augmente considérablement pendant le Ramadan. En effet, ce produit est un élément essentiel du ftour, le repas de rupture du jeûne. Ensuite, l’offre ne suit pas la demande.

Il faut souligner que les tarifs des poissons dépendent, aussi, des conditions météorologiques. Lorsque la mer est agitée, la sortie des bateaux de pêche se fait rare. Ceci entraîne une augmentation des prix

Face à cette situation, les consommateurs sont de plus en plus mécontents. Ils accusent les spéculateurs de profiter de la période du Ramadan pour gonfler les prix. Certains appellent au boycott des produits de la mer pour faire pression sur les autorités et les inciter à prendre des mesures pour réguler le marché.

Le gouvernement, de son côté, a pris conscience de la gravité de la situation. Le ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime a annoncé une série de mesures pour lutter contre la flambée des prix. Parmi ces mesures, figurent l’augmentation des contrôles sur les marchés.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

Voici pourquoi j'ai décidé de ne pas quitter le Maroc

6 bonnes raisons de ne jamais appeler sa fille 'Meryem'

10 musiques idéales pour un road trip parfait

10 choses que vous ne saviez pas sur le Maroc

8 preuves que les Marocaines sont beaucoup mieux que les Russes

Vidéo : Sofia Taloni raconte sa transformation physique et comment la chirurgie esthétique a changé sa vie

9 plats délicieux et originaux à essayer cet automne

Peaky Blinders, cette série qu'il ne faut pas rater sur Netflix

5 situations dans lesquelles il est temps de ne plus dire hchouma

11 incroyables photos de Las Vegas vu d'en haut