fbpx

Une Marocaine remporte le Prix Gilles-Kahn pour sa thèse de doctorat en France

Par le 24 janvier 2018 à 10:34

Décidément les Marocains ne cessent d’épater le monde avec leur ingéniosité qui dépasse toute les espérances. Où qu’ils soient, ils savent se distinguer et se faire remarquer du reste. Tout ce qu’on peut dire, c’est qu’ils sont loin de passer inaperçus. Nous prenons donc l’exemple de la fameuse doctorante « Amina Douamne ».

Publicité

Un exemple à suivre vu la détermination, la persévérance et la patience dont elle a fait preuve, ce qui lui a permis de décrocher le prix prestigieux prix Gilles-Kahn pour sa thèse « Théorie de la preuve infinitaire pour les logiques à points fixes ».

Publicité

Mais tout d’abord, qui est Amina Doumane ?

Une jeune fille d’orgine marocaine, âgée de 27 ans et étudiante passionnée de la logique des mathématiques et la théorie de la démonstration. Son point fort et son atout majeur sont donc les mathématiques.

Après tant d’efforts et de sacrifices, la belle et épatante Amina a su convaincre et pousser le jury de la Société informatique de France de lui octroyer le prestigieux prix Gilles-Kahnpour pour sa thèse intitulée « On the infinitary proof theory of logics with fixed points » (Théorie de la démonstration infinitaire pour les logiques à points fixes). Un prix accompagné d’un chèque de 1.500€.

«J’ai toujours été intéressée par les fondements des mathématiques. Savoir si tout ce qui est vrai est démontrable », a-t-elle déclaré. Puis elle a rajouté « J’ai décroché un CDD d’un an et je suis basée à l’École normale supérieure de Lyon. Je travaille sur la vérification des systèmes informatiques ».

En 2014, Amina a obtenu une bourse dans le cadre du Domaine d’interêt majeur Recherche Doctorale en Mathématiques-IDF, rebaptisé depuis DIM Math Innov. « J’avais envoyé mon dossier par l’intermédiaire de l’Université Paris-Diderot. J’ai été retenue et, du coup, j’ai eu une bourse mensuelle de 1.700€ pour la durée de ma thèse, soit trois ans, plus une enveloppe de 5.000€ pour acheter le matériel dont j’avais besoin », détaille encore la jeune femme.

Un exemple à suivre et à encourager !

Passionnée d'art, de music et de la culture asiatique (à la fois outaku et kpoper), mon rêve est de parcourir le monde et d'être non seulement la fierté de mon pays, mais notamment celle de ma famille.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

6 prénoms très rares portés par des Marocaines et leurs significations - 3e partie

11 genres de profs que tu as forcement eu à l'école

13 signes qui font de toi un vrai Tanjaoui

10 choses que tu oublies tout le temps

8 choses qui vont changer maintenant qu'on est surveillés

Rumeurs, parodies : L'annuaire des sites d’informations fausses

8 ''je t'aime comme...'' dont on se serait bien passé

10 bonnes raisons de ne jamais épouser une Marocaine

8 choses insolites qu'on ne trouve qu'au Maroc

Voici ce qui prouve que tu es entrain de vieillir !