fbpx

Vidéo : Découvrez l’histoire du garçon qui pleurait à chaudes larmes en tentant de rejoindre Sebta

Par - 495 réactions

La vidéo du jeune adolescent Achraf Saber qui fond en larmes alors qu’il tente de rejoindre la terre ferme a enflammé les réseaux sociaux. Armé seulement de bouteilles, qu’il a ceinturé autour de sa taille, pour ne pas se noyer, le jeune garçon n’avait qu’un seul but : Aller en Espagne.

Publicité

Plusieurs médias l’ont rencontré pour en savoir un peu plus sur lui. Le jeune adolescent de 16 ans est originaire de Casablanca. Il décrit les conditions familiales comme très dures : “Chacun de mes proches se bat pour lui-même ». Depuis trois mois, il tente de migrer clandestinement vers Sebta.

Publicité

شاهد.. طفل القنينات في بحر سبتة يروي محنته.. ويكشف طموحاته

Il a réussi à y rentrer, la semaine dernière, mais s’est fait expulser : “Je suis très triste, je suis mineur et on m’a quand même expulsé”, dit-il au micro de Hespress. Le natif de Casablanca a tenté le tout pour le tout, risquant même sa vie, puisqu’il ne sait pas nager : “J’ai vu que les bouteilles flottent, alors j’en ai mis beaucoup autour de ma taille pour pouvoir aller à Sebta”, explique-t-il.

أشرف الذي خلق"البوز" بمحاولة عبوره إلى سبتة سباحة يروي تفاصيل حصرية حول سبب بكائه على الحرس الإسباني

Achraf Saber est déterminé à aller en Espagne, “Le pays heureux” , comme il le surnomme, son rêve ultime.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

5 adresses où bien manger à Rabat

12 raisons pour lesquelles vous ne perdez pas de poids

La Playlist du dimanche pour un retour sur la semaine en musique

10 fois où les Français auraient dû arrêter le français

18 signes qui font de toi un (vrai) Rajaoui

Sonia Terrab : "#MeTooUniv doit faire l'objet d'une campagne nationale"

Ce qui se passe dans la tête d'une fille lorsqu'elle lit le téléphone de son copain

22 photos de Channing Tatum pour commencer votre semaine en beauté

Ces 10 acteurs qui ressemblent physiquement à leurs personnages historiques

6 choses que les hommes veulent mais ne diront jamais