fbpx

Voici comment ce jeune Marocain a réussi à vaincre ses 14 phobies sans avoir recours à un psychiatre

Par

Sans aucun doute, les maladies psychiques sont de plus en plus développées dans le monde entier et le Maroc ne sort pas du lot. Parmi les pathologies psychiques qui commencent à prendre du poids au Maroc, on évoque la phobie qui représente bien plus qu’une simple angoisse ou une peur enfantine, elle revêt un caractère pathologique, pouvant entraîner de véritables troubles psychiques. D’autres peuvent même être un handicap pour la vie en société.

Publicité

Outre le nombre de cabinets spécialisés en psychologie en vogue, certaines personnes apaisent leur santé psychique sans y avoir recours. Parmi ces personnes, Hamza Ettarbaoui, un jeune Marocain de 26 ans, dont l’histoire peut servir d’inspiration pour les personnes souffrant de phobies.

Publicité

Avant de parler de son histoire, il faut évoquer celle de ses parents. Son père, paix à son âme, s’est enfui de chez sa grand-mère à un très jeune âge et a vécu en vagabond. Sa mère, elle, a eu une enfance rendue difficile par son père qui n’hésitait pas à la rouer de coups à tort ou à raison. Du père au mari, la violence n’en finissait pas et la mère de Hamza, enceinte de jumeaux à cette époque, fuit la maison de son mari en direction de sa maison paternelle. Après un périlleux périple regroupant une quasi-noyade, une nutrition malsaine (elle a dû se nourrir du cadavre d’un mouton qu’elle avait retrouvé sur sa route), elle y arrive, mais sans ses futurs bébés. Des années après cela, le père de Hamza rencontre sa mère, ils étaient âgés respectivement de 50 et 20 ans. Ils se sont mariés, chacun d’entre eux portant en lui plusieurs complexes psychologiques. Hamza, le fruit de ce mariage, est venu au monde au milieu de toutes ces ondes négatives.

Hamza souffrait de 14 phobies qu’il avait lui-même recensées sur un bout de papier. Certaines phobies étaient étranges, il avait peur d’être dans des endroits où il y avait du verre, il imaginait des choses que personne d’autre ne pouvait voir… Ses phobies l’ont rendu énurétique (uriner dans son sommeil) jusqu’à l’âge de 15 ans et c’est quelque chose qu’il ne cache pas. Sa timidité ne lui permettait pas de discuter avec ses parents, imaginez avec des étrangers, jusqu’à ce qu’il se décide de mettre un terme à ce mode de vie lugubre.

Un jour, en regardant la télévision, il tombe sur une émission d’Ibrahim El-Fiki, coach en développement personnel, où il parlait de succès et d’excellence. Il n’y avait rien compris sur le moment, néanmoins, cet homme est resté gravé dans sa mémoire. Un autre jour, en marchant sur le trottoir d’une rue à Rabat, un livre par la même personne a suscité son attention. Après une première lecture, il n’y comprenait toujours rien. Une deuxième lecture a été nécessaire pour qu’il décide d’en savoir plus. Son regard avait commencé à changer. Une autre lecture, cette fois-ci d’un livre intitulé « Les sept habitudes des gens les plus efficaces » de Stephen Covey, ainsi qu’un enregistrement vocal par Tariq Suweidan intitulé « Plan Your Life  » lui ont finalement appris à planifier sa vie. Il avait un plan clair et net : se débarrasser des nombreuses phobies qu’il a et réussir à l’effectuer en se réconciliant avec son passé et en planifiant l’avenir.

Aujourd’hui, Hamza est un journaliste opérant dans de grands forums internationaux. Il est devenu une personne positive qui partage ces ondes avec son entourage. Il vient de finaliser son premier roman et sa vie est toute planifiée.

Mon moteur dans la vie, c’est de contribuer à la bienveillance envers nous et entre nous. À l’aise avec les différences de cultures, j’ai à cœur de développer mes qualités et apprendre de nouvelles choses, notamment dans le domaine de l’amélioration de soi. La pensée positive m'est une vertu.

Publicité

Les indémodables

5 des meilleurs restaurants mexicains à Casablanca

Voici les 12 joueurs marocains les plus chers

Tout ce qu'il faut savoir sur le globe-trotter marocain Anass Yakine

Notre sélection des 10 meilleures boites de nuit du Maroc

Vous ne devinerez jamais l'origine de ces 13 mots en Darija

16 types de femmes que tu rencontres au hammam

Ce qui te passe par la tête quand tu prêtes ton téléphone à quelqu'un

20 'Double standards' homme-femme au Maroc

Non maman, je ne suis pas tombée dans les escaliers, mon jean est déchiré et oui, j'ai payé pour ça

18 résolutions qui sont bien mieux que 'perdre du poids'