Le Registre National Agricole

Voici comment le Registre National agricole renforcera la préservation des terres agricoles

Cet article vous est proposé par

Le Plan Maroc Vert, fondé sur le principe d’une agriculture pour tous, adaptée à chaque type de territoires et à chaque type d’acteurs, a privilégié l’approche territoriale du développement agricole. Cette approche permet de mettre en valeur les opportunités offertes par la diversité des territoires, et par conséquent la diversité des produits, en réponse aux demandes nouvelles du marché national et mondial. Cela n’est possible qu’avec la prise en considération de l’importance de protéger les terres agricoles, qui sont à la base de la production alimentaire, et qui constituent une ressource rare, non renouvelable, et de plus en plus convoitée.

NA5 - Visuel

La préservation des terres agricoles est l’une des préoccupations du Registre National Agricole lancé récemment par le Ministère de l’agriculture en 2015, année décrétée par la FAO « année internationale des sols ».   

Comment le Registre National agricole renforcera-t-il la préservation des terres agricoles ?

Il est important de rappeler que le RNA est constitué de la liste exhaustive des agriculteurs avec leur localisation géographique, et des données sur leurs exploitations et sur leurs activités agricoles: superficie exploitée, statut foncier, occupation du sol, élevage pratiqué, etc. Toutes ces informations seront géolocalisées et reportées sur des cartes visualisant les contours des exploitations agricoles.

Grâce à cette cartographie des terres agricoles, le RNA permettra :    

  • De protéger les terres agricoles contre les extensions liées à l’urbanisation : sur la base des données du RNA, les commissions en charge des schémas directeurs d’aménagement urbain, pourront préserver les espaces agricoles, protéger expressément les grands sites naturels et les continuités écologiques menacés par la pression urbaine
  • De lutter contre l’érosion des terres agricoles, notamment dans les zones de montagne: la juxtaposition des cartes agricoles du RNA et des cartes topographiques renseignera sur le relief des exploitations agricoles, et donc sur leur sensibilité à l’érosion. Ce qui permettra de planifier des programmes de protection des terres agricoles contre l’érosion
  • De protéger les infrastructures agricoles : grâce aux cartes agricoles du RNA, il sera possible de préserver les infrastructures agricoles, notamment les ouvrages d’irrigation type stations, réseaux, barrages de dérivation des eaux de crue, etc.  
  • De promouvoir des programmes de développement sur la base de la vocation agricole de chaque région et de la diversité agroclimatique
  • De préserver la biodiversité : grâce aux données du RNA relatives à la caractérisation des cultures et des élevages des exploitations agricoles, il sera possible d’identifier la biodiversité existante et de la préserver.
  • De promouvoir d’une manière générale, les bonnes pratiques de l’agriculture durable: le ciblage des programmes de développement via le RNA servira à vulgariser les techniques de l’agriculture durable, dans un souci de double performance économique et environnementale des exploitations agricoles

Les indémodables

20 avantages de vivre à El Jadida

5 snacks qui ne sont pas aussi healthy que tu le pensais

19 choses qu'on a la flemme de faire même si elles sont faciles à exécuter

Tu sais que tu es un vrai Barçaoui quand...

15 signes qui font de toi un vrai Oujdi

9 films marocains qui nous ont fait pleurer

11 raisons pour lesquelles un Fassi n'aura d'yeux que pour une Fassia

Les vraies facettes de l'école supérieure marocaine

18 choses que tu ne connais que si tu as du ventre

8 choses qui n'arrivent qu'aux gens avec le teint blanc