À 18 ans, ce photographe de l’extrême meurt en voulant immortaliser

Kenza Soulaymani

Par le 1 février 2017 à 15:29

Maxime Siirvgve de son pseudo Siirvgve est mort à la fleur de l’âge (18 ans), suite à une chute d’un pont à Lyon. Le jeune Maxime avait pour passion l’urban climbing ou l’escalade urbaine. À la fois escaladeur des hautes structures de sa ville Lyon et photographe, il a le gout du risque et est avide de sensations fortes. Ce qu’il aime par dessus tout, c’est de prendre des clichés sur des hauteurs vertigineuses et le terme est approprié puisqu’il s’agit de grues de ponts ou bâtiments.

48. Metallic tower

Une photo publiée par Maxime Sirugue (@siirvgve) le

Sa principale motivation était de dévoiler le visage caché de Lyon. En se remettant chaque fois à l’ouvrage, il a pu, en dépit de son âge, se faire connaître par ses prises de vues à vol d’oiseau.

Effectivement et Instagram en témoigne, Siirvgve jouait avec le feu. Les pieds ballants dans le vide et faisant fi de tous les risques, il montrait également son profil de sportif de l’extrême. Le décès de ce jeune lyonnais, selon le Figaro, a été constaté le 12 janvier. L’objectif en bandoulière, il a fait une chute mortelle du haut d’un pont alors qu’il était en quête d’un autre cadrage époustouflant.

82. Because why not

Une photo publiée par Maxime Sirugue (@siirvgve) le

58. Catch me if you can

Une photo publiée par Maxime Sirugue (@siirvgve) le

Kenza Soulaymani

Journaliste et Social Media Manager chez Welovebuzz.

Les indémodables

Khouya, voilà pourquoi je ne veux pas te donner mon numéro

18 adjectifs purement marocains pour décrire une femme

8 choses pour lesquelles on ne devrait pas stresser à 20 ans

Ce petit quiz de 2 minutes va déterminer si vous êtes amoureuse ou pas

8 pays idylliques qu'un Marocain peut visiter sans visa

9 slogans honnêtes de marques Marocaines

6 faits et stéréotypes sur les Fassis

Ce que tu vis quand tu décides de passer ton permis au Maroc

Le Maroc sur Internet VS le Maroc dans la vraie vie

Les questions que les « non-musulmans » te posent pendant Ramadan