fbpx

À la découverte du Marocain Taha Aziz, ce mordu de la production cinématographique

Par

Publicité

Téméraire pour son jeune âge, Taha Aziz est un étudiant ambitieux, aventurier et avec une soif pour la découverte sans mesure. Si aujourd’hui il étudie dans l’une des plus prestigieuses universités New Yorkaise, Pratt Institute, Taha a du s’investir corps et âme et se surpasser pour mériter sa place parmi les élites.

À peine son bac empoché, Taha entame les démarches nécessaires pour son admission à son université de New York et pour y arriver, son instinct de fouineur prend le dessus. Ne badinant pas avec la pellicule, Taha opte pour le thème : La cohabitation entre juifs et musulmans. Pour cela, le Maroc est le pays qui s’y prête le plus au monde confirme Taha avec cet air juvénile qu’on lui reconnaît.

Publicité

Freshman year, it was a pleasure. ✅🍃🐠💧🐬🌞

Une publication partagée par Taha Aziz (@tahaaziz10) le

De l’école américaine de Casablanca à Pratt Institute de New York, notre trilingue garde la ligne de mire et tient absolument à se propulser dans la sphère de la production cinématographique. Attention, pas n’importe comment, insiste t-il, filmer le réel dans son état naturel est un respect qu’on porte au spectateur. En effet, telle est sa philosophie.

On vous laisse découvrir son documentaire qui mérite bien une distinction.

Journaliste et Social Media Manager chez Welovebuzz.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

Mesdames, 10 questions à vous poser avant de vous engager dans une relation

Hicham Benji vous livre ses astuces pour passer un bon Ramadan

Top 24 des meilleurs musées dans le monde

8 sosies historiques des célébrités d'aujourd'hui

7 personnages et histoires dont nous avions peur quand nous étions petits

Apprête-toi à faire tes adieux à ces 12 choses une fois marié(e)

10 marocains qu'il ne faut absolument pas connaître

Comprendre la logique des femmes en 2 minutes...

Comment la Playstation est-elle née et est-elle vraiment la meilleure console de tous les temps ?

14 choses dont le Marocain ne peut pas se séparer