À la découverte de Vinci, cet artiste marocain dans le rap game

Jihane Rouzaqui

Par le 13 mai 2018 à 21:30

Le commencement…

Né à Colombes le 9 octobre 1998, Vinci de son vrai nom Vincent, est né d’une mère allemande et d’un père marocain. Aîné d’une famille de 2 enfants, il vit en Île-de-France avec sa mère et sa petite soeur. Il passe sa plus jeune enfance à Cologne en Allemagne et déménage à l’âge de 3 ans à Drancy avec ses deux parents, avant d’emménager pour la naissance de sa soeur à Marly-la-ville. À l’âge de 8 ans, il vit avec sa mère et sa soeur. Son père, étant un homme d’affaire, quitte le nid familial pour effectuer plusieurs voyages et finalement s’installer à Casablanca.

Toujours sérieux dans mes bails 🤵🏽🤵🏼

Une publication partagée par Vincent Wahala ⚡ (@vinciofficiel) le

Les débuts musicaux

C’est avec ses camarades footballeurs qu’il va découvrir sa passion pour le rap et tourner ses premières vidéos avec certains d’entre eux comme Suny. Il commence à créer ses chansons tout seul dans sa chambre avec quelques logiciels, un smartphone en guise de micro et envoie toutes ses productions aux quelques supporters qui l’écoutent sur sa chaîne Youtube. Vinci (nommé Wahala à l’époque) a un style particulier qui lie ses influences à la fois old school, égotrip, Pop/RnB ou encore Rap allemand.

Chanson après chanson, il fait la rencontre de nombreuses personnes comme Arnaud Bails qui devient son réalisateur pendant ses débuts. Sa famille se rend vite compte de la passion et du talent qu’il a pour la musique et l’encourage pleinement à continuer.

Home studio 📸📸📸 @leo.katt

Une publication partagée par Vincent Wahala ⚡ (@vinciofficiel) le

Le 50 cent français fait son apparition

En 2014, à 15 ans, Vinci décide de faire des excursions vers la capitale pour découvrir le Hip Hop et rejoindre une association nommée “La Maison du Hip Hop” où il y apprend l’écriture. Il fait la rencontre de nombreux rappeurs comme Sam avec qui il sort le clip « Mes Amours » quelques mois après et fait de nombreux progrès avec sa professeur-rappeuse LOREA (ex-membre du groupe “Un bario”). En Janvier, il décide d’aller se payer son premier studio et sort un morceau nommé « Plus Rien à se dire ».

L’année suivante, Vinci sort un nouveau clip nommé “Dans la boîte” qui est une reprise de 50 cent et compte près de 40 000 vues aujourd’hui. Il montera une nouvelle fois sur scène aux côtés de Younes et Bambi, Booder et toute l’équipe d’humoristes pour le festival des MRE où il a été invité pour toute la tournée.

Vinci vient tout juste de sortir son nouveau single qui s’intitule “Elles”, dont le clip a été réalisé avec Léo Kattwinkel en tant que réalisateur et la comédienne Ines Meier pour jouer la n°106ème fille de son histoire.

Dimanche 18h sur YouTube 🎯 #clip #vinci #elles #18h #rapfr #rapfrancais

Une publication partagée par Vincent Wahala ⚡ (@vinciofficiel) le

Ensuite, un featuring avec le comédien Salim Benmoussa et la belle Sarah Perles, intitulé Friendzone :

Et dernièrement un nouveau single : Aucun stress !

Jihane Rouzaqui

Blogueuse dans l'âme, mais aussi très active sur les réseaux sociaux, je serai votre Super Buzz Woman en toutes circonstances. J’utiliserai ma curiosité à bon escient afin de vous offrir le meilleur du web. Because WELOVEYOU !

Les indémodables

7 choses à savoir sur le chocolat

10 bonnes raisons de sortir avec un étudiant en droit

Quiz : Es-tu une personne perfectionniste ?

8 légendes urbaines totalement fausses

12 choses qui t'arrivent quand tu es super mn7ouss

10 souvenirs que les Marocains de la génération Y ont sur MSN

10 tristes réalités que la fille marocaine vit chaque jour

Ces aliments que nous pouvons consommer même périmés

23 musées que chaque jeune Marocain doit absolument visiter

Ces 10 fois où l'architecture islamique nous a éblouis