fbpx

[Portrait] : La pointe de pinceau de cette jeune artiste marocaine nous a charmés et nous aimerions partager la découverte avec vous

Par le 24 juillet 2018 à 14:39

Originaire de Rabat, Kenza Mentak est une jeune bachelière de 18 ans qui prévoit déjà une prophétie artistique d’exception. Depuis son tout jeune âge, Kenza a très vite développé une sensibilité à l’Art et y a dévoué tout son temps libre. Par le biais d’activités manuelles telles que la sculpture, le dessin, la peinture (sur toile, vitre et tissus) et compagnie, son esprit érudit a vu le jour. Petit-à-petit, le temps que le cadre prenne forme, notre jeune artiste n’a pourtant guère déclaré forfait vis-à-vis de sa passion innée. Une success story « in process » digne d’une artiste en herbe.

Publicité

L’histoire de Kenza commence à un très jeune âge, alors qu’elle vient tout juste de frôler un certain éveil artistique. Depuis, son histoire avance à pas crescendo.

Publicité

J’ai participé à divers concours dès mon enfance. À l’âge de 5 ans, j’ai remporté ma toute première victoire dans une compétition dont le sujet était la défense des droits de la Femme. – Kenza Mentak à Welovebuzz

En voyant sa ferveur grandir et son penchant vers l’art s’accentuer davantage, le choix de passer le cap est scellé et le périple déjà tout tracé. Son entourage a d’abord cru en elle bien avant de l’encourager à laisser parler les petits gestes saccadés de ses doigts et à suivre son cœur de près, car en Art, il faut croire avant d’y aller voir. “Mon entourage m’a toujours encouragé à poursuivre cette voie” affirme Kenza Mentak.

Une inspiration à cadence contemporaine

“Quand on veut être artiste, c’est dans la vie qu’on doit chercher son inspiration” et Kenza l’avait bien compris. Notre jeune artiste marocaine s’intéresse à des causes dont l’écho est diamétralement universel, souvent polémiques et ambiguës, voire « tabous ». De ce fait, son inspiration est basée de prime abord sur les facettes cosmopolites que revêt la Femme dans la société marocaine, la beauté du corps humain et la révélation du subconscient par idées abstraites. Ces trois pôles phares exigent par la suite diverses subdivisions instantanées dont le but ultime est la mise en emphase de la liberté d’expression et des valeurs sûres. Tout en mêlant courant expressionniste et touche Pop Art, Elle façonne des oeuvres qui déchiffrent le langage de l’originalité. Une fusion originale au service d’un style singulier pour lequel Kenza avait opté depuis ses tous premiers débuts.

J’essaie d’aboutir à la normalisation de ces sujets en provoquant une réaction émotionnelle chez mon public. – Explique Kenza Mentak

Entre études et passion, l’alliance est vite faite

Poursuivre sa passion fait du bien, mais y allier ses études est l’idéal. Kenza Mentak a donc fait de son savoir-faire un véritable critère pour le choix de ses études supérieures. Notre jeune prodige compte suivre des études d’architecture ; « Une formation qui mêle une certaine sensibilité artistique aux éléments simples et minimalistes qui font part de notre quotidien. » – souligne-t-elle.

Artonthoughts – Instagram

The magic of social media

Pour partager ses oeuvres, Kenza Mentak a recours aux réseaux sociaux, notamment Instagram où ses posts s’harmonisent avec la “visual artists unit” sphère. Découvrez son artwork sur sa plateforme instagram sans plus attendre !

@artonthoughts

Best of luck! 

Dionysiaque et apollinienne, je suis une éternelle passionnée de littérature, une patriote dans l'âme et un esprit avide de connaissance. Je me ferai un plaisir de cerner votre curiosité en vous associant à mon petit monde, toujours en quête du meilleur pour vous.

Publicité

Les indémodables

Hilarant : Les 8 meilleures affiches de Burger King dans la rue

Top 20 des spécialités marocaines qui défoncent le reste du monde

Les taxis marocains en couleurs

À la découverte de Leila, la petite île à 200m des côtes du Royaume revendiquée par le Maroc

Ce qui arrive quand tu te rends compte que tu vas passer Ramadan tout(e) seul(e)

13 raisons qui font que les filles adorent s'entourer d'amis garçons

Découvrez à quoi ressemblait la piscine de Casablanca dans les années 1930

17 endroits marocains qui représentent le paradis des instagrammers

12 photos qui prouvent que la génération Y est accro aux smartphones

Non mon pote, ce n'est pas parce qu'une fille te sourit qu'elle te drague