fbpx

COP22 : Top 10 des choses qui ont changé à Marrakech

Par le 4 novembre 2016 à 20:36

Ce n’est plus un secret pour personne, la COP22 organisée cette année à Marrakech, débute ce lundi 7 Novembre et durera deux semaines jusqu’au vendredi 18. Le Maroc n’a ménagé aucun effort pour que cet évènement se passe au mieux.

Publicité

J-3 avant le lancement de la convention, voici donc ce qui a changé à Marrakech :

1. Un aéroport refait à neuf

Pour accueillir les quelques 30 000 personnes attendues.

Publicité

2. Le retour de la VoIP : appels WhatsApp, Facebook, Skype, tout est de retour !

L’ANRT a annoncé cette bonne nouvelle le vendredi 4 Novembre.

3. Uber est disponible à Marrakech pour l’occasion

2 courses gratuites avec le code promo ‘WLB’ ! 

4. Un dispositif de sécurité au top

screen-shot-2016-11-04-at-20-00-09

5. Des bus électriques aux couleurs de la ville

Une trentaine de bus devraient être en circulation.

6. Une gare dont l’électricité sera à 50% d’origine solaire

7. Des vélos ‘MEDINA BIKE’ en libre-service

Parsemés sur 10 stations à travers la ville.

8. Une centaine de WC mobiles partout dans la ville

9. Des timbres écologiques signés Barid Al-Maghrib

10. Festivités et jeux de lumière sont également au rendez-vous dès ce soir

screen-shot-2016-11-04-at-20-06-06

Libanaise, Marocaine et actuellement Parisienne, c'est avec un regard sarcastique et par moment critique que je tâcherai de welovebuzzer

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

7 vêtements que tu piques à ton partenaire et qui te vont si bien

Welovebuzz, le média des Millennials, à la conquête du monde arabe en 2018

Gennaro Auletto : qui est ce mannequin marocain en couv de Vogue?

House of Cards : 8 choses que vous ignorez probablement sur la série

8 choses à savoir sur le parcours académique du Roi Mohammed VI

6 métiers du digital qui paient le mieux au Maroc

10 expressions journalistiques qu'on en a tous marre d'entendre

7 choses à ne surtout pas dire à une femme

11 choses que tu vis quand toute ta clique se marie

Quand nos héros de dessins animés d'enfance deviennent marocains