fbpx

Des tatouages pour masquer la violence contre les femmes

Par le 10 septembre 2015 à 21:36

La violence est un maux  dont souffrent un bon nombre de femmes autour du monde. Flavia Carvalho, une artiste brésilienne de 31 ans s’investit pour améliorer le quotidien de ces victimes. Elle leur offre ainsi un tatouage pour masquer leurs cicatrices.

Publicité

10420311_442135085960346_5936089798371020228_n

Tout a commencé il y a deux ans. Flavia Carvalho a eu une cliente qui lui demandait de la tatouer sur la cicatrice faite par un homme qu’elle avait rejeté dans un club. La tatoueuse avait confié au Huffing Post, « Quand elle a vu le tatouage terminé, elle a été très émue et cela m’a profondément touchée… Soudain,  j’ai eu l’idée de réaliser gratuitement des tatouages pour les femmes qui doivent vivre avec des cicatrices, parce qu’elles ont été victimes de violences domestiques « .

Publicité

Le projet que l’artiste défend se nomme « A Pele da Flor ». Ainsi, elle reçoit ces femmes dans son studio et bien plus que les tatouer, elles leur tend une oreille attentive. En postant sur les réseaux sociaux les montages avant/après, elle espère soulever et alarmer les gens sur cette triste réalité.

Victime d’une tentative de meurtre à coups de couteaux

11231808_524387414401779_5726739957811286259_n

Victime d’une tentative de meurtre avec un morceau de verre

11896191_515913888582465_435090985628765027_n

Etudiante en école d'ingénieur, j'aime partager mes découvertes et découvrir avec les autres. Les nouveaux horizons m'attirent.

Publicité

Les indémodables

8 choses que tu peux faire après un message de rupture

7 erreurs à ne pas commettre lors d'un premier rendez-vous

13 idées qui te passent par la tête avant l'affichage des résultats finaux

Chère meilleure amie, ceci est pour toi...

Ces 10 acteurs qui ressemblent physiquement à leurs personnages historiques

Et si on vous dit qu'on se lavait tous mal les cheveux ?

16 phrases qui rendent les profs fous de rage

8 choses qui n'arrivent qu'aux gens avec le teint blanc

Les 11 faits particulièrement inutiles à savoir (ou pas)

Le petit Omar, le dico pour comprendre les parents marocains