fbpx

Environnement : 400.000 tonnes de CO₂ économisées grâce à Avito

Par le 2 décembre 2017 à 15:55

Le groupe Schibsted a publié une étude sur le « Second hand effect » dans le but de mesurer l’impact des transactions de seconde main sur l’environnement. Le groupe international a conduit son étude sur 8 sites de vente d’occasion, dont Avito.

Publicité

challenge.ma

Les résultats sont fulgurants : le site Avito à lui seul permet de faire l’économie de 400 000 tonnes de CO2 chaque année. C’est l’équivalent de 3 mois sans circulation de véhicules à Madrid ou encore 470 vols aller/retour entre Casablanca et New York.

À noter que près de 6 millions de Marocains échangent chaque mois des produits d’occasion, à recycler, réparer ou à transformer.

Publicité

Le directeur général d’Avito, Zakaria Ghassouli, a déclaré à cet effet : «Ce rapport démontre les bienfaits et l’impact que peuvent avoir des modèles de commerce d’occasion comme le nôtre partout dans le monde à travers leurs utilisateurs. L’économie circulaire se développe au Maroc et nous confirmons notre engagement dans le développement durable».

C’est top !

Je suis passionné de nutrition et de gastronomie marocaine. Mon combat est de faire reconnaître que les deux sont complémentaires. Je suis également passionné de voyage et de découvertes, mais on dit que la plus belle chose à offrir au monde c'est soi. Alors j'aime les traditions et voue un culte déraisonné pour celles de notre pays.

Publicité

Les indémodables

10 choses qui t'arrivent quand ton anniversaire coïncide avec Ramadan

23 infinity pools au Maroc pour vous rafraîchir à l'infini cet été

Nos 8 mensonges préférés quand nous étions gamins

11 types des fans de Rap que l'on a tous déjà rencontrés

La vie du jeune Marocain à la recherche d'emploi

Souvenirs : Les 14 jeux PC des années 90 qui ont bercé notre enfance

L'étudiant marocain dans toute sa splendeur en 12 gifs

8 bonnes raisons d'aller manger tout de suite

25 signes qui font de toi un étudiant en architecture

20 phrases mythiques de clients qui ne connaissent rien au Web