fbpx

France: Taxis vs Uber, quand les Community Managers passent à l’action

Par le 27 juin 2015 à 15:23

Depuis quelques mois, Uber, le super service de transport avec chauffeur (VTC), s’est engagé dans une guerre contre les taxis parisiens à cause des prix cassés qu’il propose à travers l’onglet « UberPop » de son application, qui met en relation des passagers et des conducteurs particuliers.

Publicité

Pour que le concept soit interdit, vu la concurrence qu’il a engendré, plusieurs chauffeurs de Taxi ont bloqué les différentes artères permettant d’accéder à différents endroits parisiens, comme la place Denfert-Rochereau ou encore Porte Maillot.

« UberPop est en train de casser le marché et de voler notre métier. Nous sommes au bord du gouffre, c’est notre survie qui est en jeu », lance un chauffeur de taxi au journal LeMonde.

Publicité

Derrière les grèves, les scandales, les émeutes et les affrontements, la page Community Cops a mis en ligne la réaction que certains Community Managers ont eu suite à la guerre déclarée des Taxis contre Uber. Ingénieux! 

11012800_847895648580153_7657968536594735255_n 11214121_847895671913484_4742223698541518847_n 11535665_847895658580152_3339722316030879279_n 11666275_847895645246820_6575930283643260909_n

Amatrice d'humour, Éternelle Rêveuse, Amoureuse d'Art et de Littérature. Ex-Etudiante en école de commerce à Paris, Lover, Bonne vivante et patiente quand il s'agit de prendre la photo idéale pour Instagram!

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

Les 7 signes qui font de toi une personne sapiosexuelle

6 choses auxquelles tu penses quand tu quittes le Maroc

Ces 10 lieux historiquement riches que les autres Marocains envient aux Fassis

Les 7 questions connes qu'il faut arrêter de poser

11 signes que tu dois le/la zapper

9 acteurs qui ressemblent aux personnages qu'ils interprètent

Confinement: 5 activités anodines du quotidien qui nous manquent

11 personnes jalouses prises en flagrant délit

10 bonnes raisons de faire un road trip avec ses amis

8 choses que les gens qui ne partent pas en soirée ignorent