fbpx

4 grandes réformes imposées par le ‘Wali’ de Casablanca aux chauffeurs de taxis

Par le 25 janvier 2017 à 15:23

Finalement et grand soulagement pour les casablancais qui, chaque jour, sont confrontés à l’indiscipline de ce transport urbain qu’est le taxi. Une sévère réglementation vient d’être fixée à l’issue d’une réunion entre l’autorité provinciale et le secrétaire général du syndicat des chauffeurs. Parmi les décisions les plus importantes et qui, d’ores et déjà, sont exécutoires :

Publicité

1. L’ interdiction totale de prendre un second passager sans l’autorisation du client à bord

Il est prévu dans ce cas une suspension de l’agrément.

Publicité

2. Le chauffeur sera interdit d’exercer pour une durée de trois mois s’il refuse de prendre la direction demandée par son passager

3. L’exigence d’une tenue appropriée

Short et « gandora »sont durement punis.

4. Ils doivent tous être équipés de GPS

Cette nouvelle réglementation semble apaiser la tension prévalent entre les VTC (Voiture de Transport avec Chauffeur) notamment UBER et Careem. Le secrétaire général du syndicat a d’ailleurs salué cette initiative.

Journaliste et Social Media Manager chez Welovebuzz.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

10 choses qui énervent les Casaouis lorsqu'ils viennent à Rabat

9 preuves que les étudiants sont des cuistots à part entière

9 stéréotypes sur les étudiants en droit

Voici à quoi ressemblerait ta vie si Google n'existait pas

12 bonnes raisons de ne jamais sortir avec un étudiant en architecture

Ces 9 anciennes photos de Rabat vont vous rendre nostalgiques

Ces 10 types de spoilers que tu veux smatcher

Les 10 plus beaux hôtels de Marrakech

12 situations qui prouvent que tu as grandi dans une famille marocaine

Voici pourquoi être un chat est mieux qu'être humain