fbpx

Guerre en Ukraine : Quels pays soutiennent la Russie ?

Par le 27 février 2022 à 18:16

Alors que les Occidentaux ont dénoncé la décision de la Russie de reconnaître l’indépendance des régions séparatistes en Ukraine, certaines nations se sont rangées du côté de Vladimir Poutine. Rapporte Cnews.

Publicité

1) La Chine

La Chine s’est rangée du côté de Moscou. Lors d’une prise de parole, le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a en effet annoncé qu’il respectait le point de vue des autorités russes. Ce dernier s’est même demandé si « l’expansion de l’OTAN à l’Est » était « propice au maintien de la paix et à une stabilité de l’Europe ».De plus, à la suite de l’annonce de sanctions prises par Washington contre Moscou, Pékin a accusé les Etats-Unis de « mettre de l’huile sur le feu ».Pour autant, certains signaux indiqueraient que la Chine n’aurait pas envie de se laisser trop entraîner dans un conflit en Ukraine. Cela pourrait affecter des relations déjà compliquées avec les Etats-Unis et l’Union européenne.

2) Le Belarus

Frontalier de l’Ukraine et de la Russie, le Bélarus a choisi le camp de Vladimir Poutine. Le 18 février dernier, Alexandre Loukachenko, le président Bélarusse, a eu l’occasion de discuter, avec son homologue russe, d’une éventuelle coopération militaire entre les deux pays.Selon un décompte des Occidentaux, environ 30.000 soldats russes seraient actuellement déployés au Bélarus afin de réaliser des manœuvres conjointes.Alexandre Loukachenko a en outre affirmé que son pays accompagnerait son allié russe en cas d’attaque militaire.

Publicité

3) Le Venezuela

Nicolas Maduro, le président du Venezuela a assuré à son homologue russe qu’il le soutenait dans cette crise en Ukraine.
Lors de son intervention à la télévision, Nicolas Maduro a rappelé que son prédécesseur Hugo Chavez avait déjà soutenu la Russie quand celle-ci avait reconnu en 2008 l’indépendance de l’Ossetie du sud lors du conflit avec la Géorgie.
« Toujours le Venezuela, toujours la révolution chaviste avec Poutine, avec la Russie, avec le peuple russe » a ajouté le président Maduro, estimant que les Etats-Unis et l’OTAN « entendent par des moyens militaires en finir avec la Russie ».

4) Le Kazakhstan

L’ancienne république soviétique, indépendante depuis 1991, garde un lien fort d’amitié et de dévouement à la Russie.
En effet, les deux nations sont membres de l’Organisation du traité de sécurité collective (OTSC), une sorte de « petit OTAN », composé de l’Arménie, le Bélarus, le Kazakhstan, le Kirghizistan, le Tadjikistan et la Russie.
Lors des émeutes qui ont touché le Kazakhstan en janvier dernier, un contingent militaire dirigé par la Russie avait été déployé afin de maintenir l’ordre.

5) Cuba

Le 19 février dernier, Cuba a vivement critiqué « l’hystérie propagandiste » de Washington contre la Russie et « l’expansion » de l’OTAN.Sur Twitter, Bruno Rodriguez, ministre cubain des Affaires étrangères, a rappelé l’opposition « ferme » de Cuba à « l’expansion de l’OTAN aux frontières » de la Russie, considérée comme un « pays frère ».

6) Le Brésil

A la suite d’une rencontre entre Vladimir Poutine et Jair Bolsonaro samedi dernier en pleine crise ukrainienne, le ministère des Affaires étrangères brésilien a dit « regretter le ton » employé par la porte-parole de la Maison blanche Jen Psaki.
Cette dernière avait estimé que la visite de Jair Bolsonaro à Moscou avait éloigné le Brésil « de la grande majorité de la communauté internationale ».
Les relations entre le Brésil et les Etats-Unis se sont considérablement refroidies depuis l’élection de Joe Biden à la tête du pays.
De plus, Jair Bolsonaro n’a jamais caché son admiration pour Vladimir Poutine, qu’il voit comme « un homme fort ».

7) La Syrie

Fayçal al-Meqdad, le ministre des affaires étrangères a annoncé que Damas « soutenait la décision russe ». « Ce que l’Occident fait actuellement contre la Russie est similaire à ce qu’il a fait contre la Syrie pendant la guerre terroriste », a-t-il précisé.

Persévérante, réservée et solitaire. Beaucoup d’échecs ont fait que je ne croyais plus en moi, mais je ne me suis jamais résignée, car la vie c’est des montagnes russes et les échecs deviennent avec le temps une source de motivation.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

Entre Fakia et cadeaux, étant petits, on attendait Achoura avec impatience pour...

10 situations que tous les marocains vivent pendant l'été

Les 18 jeux qui font de toi un vrai gamer

13 habitudes que tu développes quand tes parents t'envoient de l'argent

Quiz : Choisis ton petit déj' favori et on te donne une recette pour ta petite faim

Vidéo : Voici l’histoire du migrant qui était en pleurs dans les bras d'une bénévole de la croix rousse

20 choses qu'une fille doit faire avant de mourir

10 bonnes raisons de courir voir "Dune" au cinéma

10 choses qui dérangent la fille marocaine

Quiz : À quelle vitesse tombes-tu amoureux(se) ?