fbpx

Harhoura: une bande de «ouled lefchouch» sème la panique

Par le 15 novembre 2021 à 17:27

La station balnéaire de Harhoura a connu un samedi soir très chaud, du jamais vu ou vécu jusqu’ici. Cela a commencé par des incidents causés par une bande de jeunes qui ont semé la panique parmi les habitants. Lors de cette même nuit, une jeune fille, alors qu’elle luttait contre un violeur, a été secourue par la Gendarmerie.

Publicité

Les premières scènes de violence ont été provoquées par une bande de plusieurs jeunes. Elles se sont soldées par l’agression d’un gendarme et l’arrestation de deux présumés agresseurs. Lors de son arrestation, l’ agresseur du gendarme s’est présenté, selon nos sources, comme étant le neveu d’un haut gradé. La bande élisait domicile à Témara (le chef-lieu de la province) avant de perpétrer ses agressions à Harhoura.

Publicité

 

Un commerçant, témoin des scènes de violence, a affirmé que ces délinquants ont semé la panique par des jets de pierre sur tout ce qui bouge: les passants, les véhicules et les lieux de commerce. «Sans l’intervention de la gendarmerie de Harhoura, les dégâts auraient été plus lourds, ajoute un autre témoin.

 

Quant à l’agression sexuelle commise en flagrant délit contre une jeune fille de 14 ans, elle a eu dans une zone proche de la forêt.

 

Accusé de viol sur mineur, le prévenu a été placé en garde à vue sous la supervision du parquet.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

10 choses que tu vis forcément quand tu quittes la maison familiale

6 clichés que chaque marocain entendra à l'étranger

Top 7 des métiers que vos parents marocains ne comprendront jamais

15 choses que seules les personnes qui ne boivent pas de café comprendront

30 choses que tu dois absolument faire avant d’avoir 30 ans

4 pays où les Marocains peuvent démarrer une nouvelle vie !

7 raisons pour lesquelles les couples heureux postent moins sur les réseaux sociaux

10 choses qu’on commence avec enthousiasme et qu’on abandonne très rapidement

16 jeux vintage qui ont fait votre bonheur

Tu sais que tu détestes ton job quand...