Je suis marocaine, je sais que mon futur mari est gay mais je me marie quand même

Par

C’est l’histoire de Sakina, jeune marocaine de 32 ans. Elle a toujours rêvé de rencontrer le prince charmant. Elle croit le trouver avec Ali. Mais il a un lourd secret. 

Publicité

Je m’appelle Sakina. Je suis ingénieure, j’ai toujours fais tout ce qu’il fallait comme il fallait. J’ai rencontré Ali à la fac. Il était tout ce que j’aimais. Beau , intelligent, il avait des valeurs. Sa famille est de la même ville que nous, nous sommes de Meknès. Nous avions les mêmes repères, la même façon de penser. C’était parfait. Nous étions tous les deux à l’internat à Rabat. On a passé quelques années à se faire des cafés, se promener, parler de la vie. On avait les mêmes projets.

Le monde impitoyable du travail

A la sortie de l’école, nous avons plein d’offres d’emplois. On avait prévu de nous marier à la sortie de l’école, après avoir trouvé un emploi stable. Il a trouvé à Casablanca. Je l’ai suivi. On a décidé d’enmenager ensemble mais il voulait se préserver pour le mariage. Hors de question de consommer le mariage avant. D’ailleurs il était pas du tout calin. Il disait que ce serait après le mariage. Je m’executais. Je trouvais ça même très beau. En habitant avec lui, je note certaines choses qui ne vont pas. Il est secret, je ne vois pas ses messages, son ordi est verrouillé de partout et surtout il est souvent en retard le soir. Sort beaucoup seul. Et moi ? Il dit que c’est le boulot. Mais je découvre que non. Il a une double vie. Il aime les hommes, en rencontre sur Grinder. Je suis une couverture. Ma première réaction c’est de vouloir lui parler, crier, pleurer. Pourquoi ces mensonges, ces promesses ? 10 ans de ma vie. Tout ça pour ça ?

Publicité

J’en parle à ma mère…

Je n’en peux plus, je ne dors plus. Je décide d’en parler à ma mère. Je ne lui parle pas . Je n’y arrive pas. Sa réponse me sidère. « Et alors? C’est un bon parti, le principal c’est de se marier. Tous les couples ont des secrets ». Mon monde s’effondre. Tout le monde a des secrets. Mais le mien est un handicap. Je me rend compte qu’autour de moi les gens font semblant. S’inventent des vies parfaites. Comme la mienne pour beaucoup. J’ai 32 ans, je me dis que je ne peux pas tout reprendre du début. Je vais donc me marier après le Ramadan à un homme qui m’aimera jamais…

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

Entretien: les 5 questions ridicules qu'on pose encore aux candidats

11 expressions marocaines incroyablement sexistes mais qu'on trouve normales

La Babouche, un incontournable pour la femme marocaine

35 affiches de campagnes de prévention les plus incisives

7 endroits où tu peux te rendre en voiture et profiter d'un bon week-end

Les 12 types d'ex qu'on a tous

5 endroits où manger de bons burgers à Casablanca

Photos : Cet artiste déconstruit la société marocaine et le monde dont lequel on vit, le résultat est bluffant

Mon beau Maroc : Meknès, La ville aux cent minarets

10 bonnes raisons de tomber amoureuse de Assaad Bouab