La réponse d’Emmanuel Macron à cette Marocaine a fait couler beaucoup d’encre

Par le 22 novembre 2017 à 17:01

La vidéo qui fait le buzz sur les réseaux sociaux est un échange entre le président de la République française et une femme marocaine qui demande l’asile lors de l’inauguration de la campagne hivernale des distributions des restos du coeur.

Publicité

Dans la vidéo, on aperçoit la femme marocaine qui tente d’expliquer à Emanuelle Macron que ses parents très malades habitent tous les deux en France et qu’elle cependant, a des papiers qui ne sont plus valides.

Le président français lui a expliqué avec une grande patience et une grande honnêteté que ce n’était malheureusement pas possible et qu’elle devait retourner dans son pays, surtout qu’elle n’est pas en danger au Maroc.

Publicité

Macron a également précisé que la France favorisait la protection de ceux qui ne sont pas en sécurité chez eux et qu’il n’était pas possible d’accueillir tous ceux qui viennent avec des VISA étudiant ou de travail et qui souhaitent rester en France par la suite. De plus, il lui assure aussi que la France aide les personnes malades et que ses parents seront soignés. Ce qui est déjà, dit-il, un geste généreux.

Passionnée d'ecriture et éternelle rêveuse, je suis constamment à la recherche de ce qui fera la différence ou donnera du sens à ma vie.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

6 types de personnes qu'on a tous déjà croisées en classe le jour du bac

13 personnes qu'on croise toujours dans un embouteillage

Ces prénoms de garçons marocains qui s'écrivent de 36 000 manières différentes

8 types de potes qu'on trouve dans chaque clique d'amis marocaine

17 situations que les filles poilues ont marre de vivre

12 phrases que l'on dit avant d'atteindre la trentaine

Hamza Bensouda, l'histoire émouvante de ce héros marocain découvert dans un carton

5 bonnes raisons de faire de la montgolfière avec Marrakech Dream Ballooning

8 petites comparaisons entre le Maroc et l'Algérie en illustrations

Trentenaire et alors ? Je suis heureuse et cela me va très bien