La tasse de thé de Lady Gaga s’élève à 38 000 euros

Par le 2 mai 2012 à 14:53

Incroyable, mais vrai :  Une guerre vient d’être déclarée entre les passionnés de Lady Gaga sur une tasse de thé qu’elle a utilisée au Japon et qui a grimpé à un prix hors-norme aux enchères, soit 38 000 euros en 24 heures.

Publicité

En effet, la chanteuse américaine Lady Gaga a dû utiliser une tasse de thé sur laquelle elle a laissé une trace de son rouge à lèvres, lors d’une conférence de presse à Tokyo le 23 Avril 2011, trois mois après le séisme et le tsunami qui ont frappé le Japon.

Lundi dernier, soit le 30 Avril 2012, et cinq jours après la clôture de la vente en ligne, la tasse de thé sur laquelle il est écrit en japonais « nous prions pour le Japon », et accompagnée de la signature de la star, a été mise à la vente aux enchères. Les fans nippons de Lady Gaga s’abattent sur l’objet en porcelaine à un tel point que plus de 500 offres ont été déposées hier, Mardi 1er Mai, et que l’on a atteint un prix effarant de 38 000 euros.

Publicité

Il sied de préciser que la tasse en question a été mise aux enchères par  l’Ebay Japonais « Yahoo Auctions Japan », avec un prix de départ d’un Yen. La vente devra s’achever, toutefois, Dimanche 6 Mai à 14 h (heure de Paris)

Jeune juriste de 21 ans et originaire de Salé, Sara Ajmi est étudiante en Master de droit à l’Université Mohammed V de Rabat Agdal.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

On a tous cet ami sur Facebook qui...

Confinement : 7 conseils pour gérer ta relation à distance

Qui est Mokhtar Jabli, le marocain spécialiste en conciergerie de luxe en Californie ?

Tu sais que tu aimes la nourriture plus que les gens quand...

Découvre ces stars comme tu ne les as jamais vues

8 choses que les Marocains doivent faire avant un entretien d'embauche

Tu te demandes encore où a disparu ton salaire ? On te donne la réponse

Ces 5 photos qui mêlent maladresse à oeuvres artistiques

#WeatherGotMeLike : Nos 7 réactions face au dérèglement climatique

17 mots que seuls les vrais R’batis peuvent comprendre