Le Maroc vers une privatisation de l’enseignement ?

Sarah Benfdil

Par le 30 décembre 2017 à 14:11

Le sujet ne date pas d’hier, il a été trimbalé dans les couloirs du ministère de l’enseignement supérieur pendant des années, et a fait coulé beaucoup d’encre ; et pourtant, on continue de l’aborder et de le considérer sérieusement.

aujourdhui.ma

Selon plusieurs médias, le Maroc s’apprête à adopter une nouvelle réforme de l’enseignement supérieur, qui vise à remédier aux nombreux problèmes d’un système qui a montré ses limites. La privatisation de l’enseignement, étant une manière parmi d’autres d’aboutir aux objectifs tracés, prendra la forme de frais d’inscriptions imposés surtout aux étudiants issus de familles aisées.

Pour l’instant, les études primaires et secondaires ne sont pas concernées par cette décision. Toutefois, ceci ne suffit pas pour calmer les opposants de cette nouvelle réforme qui jugent le système éducatif inapte et défaillant.

Sarah Benfdil

Je suis une magicienne des temps modernes. Entre mon métier et ma passion, chaque jour je crée des choses par la seule force de mon esprit.

Les indémodables

12 des phrases cultes des professeurs au lycée

Quiz : Es-tu une personne perfectionniste ?

9 bonnes raisons de ne pas se tatouer le nom de son chéri sur le corps

On a tous cet ami '9ewass' qu’on redoute plus que jamais et qu’on évite à tout prix

Les 18 types de messages que chacun de nous a reçus au moins une fois dans sa vie

Canon mais célibataire, pourquoi ?

Pour favoriser l'apprentissage de l'arabe, cet artiste égyptien transforme les mots en dessins

13 types d'étudiants qu'on trouve dans chaque groupe de travail

Souvenirs : Les 14 jeux PC des années 90 qui ont bercé notre enfance

Avant/Après : Les conversations au début d'une relation Vs 1 mois plus tard