Les zodiacs ”Fantôme” du nord, l’espoir qui tue ou fait revivre les jeunes marocains ?

Elmejjarmi Oumaima

Par le 25 septembre 2018 à 17:18

Les zodiacs « Fantôme« , une expression qui, d’une part, s’est faite place ces derniers jours dans les réseaux sociaux et d’une autre part, a hanté l’esprit des jeunes Marocains. Des jeunes qui se sont trouvés dans une situation délicate, sans argent, ni foyer, leur seul recours en conséquence devient la destination européenne d’un zodiac « Fantôme ».

Ce que dit la réalité…

Des jeunes qui sont partis la nuit du 23 septembre dernier à la plage de Martil, là où ils se sont regroupés avec le vif espoir de quitter leur pays et partir à l’Espagne sur des zodiacs « Fantôme », avec comme seule motivation : la gratuité du processus, même si cela mettait leurs vies en puéril.

Facebook : صدى تطوان sada tetouan

Pourtant, aucun d’eux n’a réussi à monter à bord puisqu’il y a eu l’intervention d’une unité combattante de la marine royale. Cette dernière, en collaboration avec deux embarcations de la gendarmerie, a poursuivi le zodiac avant qu’il ne puisse se mobiliser pour la mise à bord clandestine, mais n’a pas réussi à l’avoir.

Cette vague de jeunes migrateurs vers l’Espagne s’est fermement amplifiée depuis qu’une vidéo d’un zodiac espagnol, qui faisait migrer des jeunes Marocains sur la plage Sidi Kankouch à Belyounech gratuitement, s’est faite partager sur les réseaux sociaux et s’y est en effet viralement répandue.

Facebook : صدى تطوان sada tetouan

Cette vague d’immigrations a également inondé les jeunes à la ville de Fnideq. Risquant leur santé, ces jeunes ont préféré de passer la nuit dehors devant la plage dans l’espoir qu’un zodiac « Fantôme » s’y présente le matin.

Oui, mais qu’en disent les chiffres ?

De sa part, le ministre délégué chargé des relations avec le parlement et la société civile, Mustapha El Khalfi avait assuré que le nombre de Marocains impliqués dans les tentatives annulées par les unités opérant sur les plages marocaines a baissé de 13 % en fin août contre 20 % l’an dernier. Une diminution qui, selon lui, couvrait d’éloges les efforts des pouvoirs publics, bien entendu les autorités étatiques, contre l’immigration illégale. Les chiffres à ce propos consolident ses dires, à savoir 39 000 tentatives d’immigration clandestine avortées en fin août 2017, contre 54.000 tentatives en fin août dernier.

Facebook : صدى تطوان sada tetouan

Finalement, entre réalité et chiffres, on ne peut qu’admettre que les jeunes Marocains sont prêts à quitter leur pays vers une destination européenne, jugée Eldorado, et ce, même aux dépends de leur vie.

Elmejjarmi Oumaima

Jeune marocaine ayant une grosse passion pour l'écriture, vous l'aurez certainement ressenti à travers mes écrits, preuve que vous avez du bon goût et que vous aussi, vous POUVEZ écrire, qu'attendez-vous ? Commencez !

Les indémodables

7 must-do typiquement marocains spécial Smi9li

10 fois où les Français auraient dû arrêter le français

5 petits secrets pour une bonne mine instantanée

5 morceaux (clairement) plagiés par David Guetta

8 choses que seules les filles grandes de taille comprendront

5 bonnes adresses foodie à découvrir à El Jadida

Photos : Costa Rica, ou le 'Paradis sur Terre'

Découvrez en photos les femmes de nos joueurs marocains

13 plages marocaines où il faut absolument se baigner cet été

8 choses qui font de ta mère une superwoman durant Ramadan