fbpx

L’histoire incroyable de Pip Pip Yalah, la première application de covoiturage au Maroc

Zaïnab Aboulfaraj

Par

L’histoire de l’application Pip Pip Yalah est l’exemple même d’une réussite entrepreneuriale qui a commencé en ligne. Tout commence à travers un groupe Facebook, où des milliers de personnes choisissent de faire du covoiturage pour voyager plus économiquement et dans une ambiance conviviale. Ce nouveau mode de voyage séduit et donne naissance à une application dans la foulée.

Publicité

Pip Pip Yalah permet de mettre en relation des conducteurs et des passagers de façon simple et rapide dans le but de voyager confortablement, faire connaissance et réaliser des économies grâce au partage des frais. Cela représente une vraie alternative aux moyens traditionnels de transport au Maroc et contribue à la diminution des émissions CO2. Welovebuzz a rencontré Otman Harrak, cofondateur et CPO de Pip Pip Yalah pour en savoir plus sur sur cette histoire inspirante.

Otman Harrak (gauche) et Hicham Zouaoui (Droite), fondateurs de l’application Pip Pip Yallah.

Comment a commencé l’aventure de Pip pip Yalah ?

L’idée de Pip Pip Yalah a vu le jour en 2013 lorsque Hicham Zouaoui, encore étudiant, prenait quotidiennement la navette en train ou en autocar pour rejoindre son école. Il observait, à travers les vitres, des centaines d’automobilistes avec des sièges vides, alors qu’au sein même de son wagon, lui et les voyageurs à ses côtés manquaient d’espace et de confort. Lui vient alors la certitude qu’il était temps d’oser le concept du covoiturage au Maroc.

Publicité

Commençant tout d’abord par convaincre ses amis et connaissances, et grâce au bouche à oreille, ce petit cercle de covoitureurs s’est transformé au fil des années en une incroyable communauté, dépassant à ce jour les 350 000 membres.

Lorsque Hicham Zouaoui et moi nous sommes associés en 2018, nous nous sommes fixés un challenge, dès les premiers jours de notre collaboration, de créer la première version de l’application Pip Pip Yalah en 6 mois. Le lancement de l’application a eu un tel succès auprès des membres du groupe de covoiturage qu’une grande partie des membres l’ont adoptée.

Aujourd’hui, l’aventure Pip Pip Yalah continue avec le lancement du module de paiement qui permet aux utilisateurs de payer leurs covoiturages par carte bancaire, la participation à l’élaboration de www.docteur24.ma pour une reprise sereine de la mobilité à l’ère Covid-19, la multiplication des partenaires et bientôt, le départ à l’international chez des pays voisins.

Vous étiez les premiers à vous lancer dans ce créneau, était-il difficile de se faire une place ?

Pip Pip Yalah a d’abord fondé sa communauté en 2013 avant même d’avoir un statut juridique. Cela nous a permis de tester gratuitement l’ajustement du produit covoiturage sur le marché. Lorsque le besoin s’est confirmé, nous avons fait appel à nos membres les plus actifs pour lister les différents points irritants liés à l’usage d’une page Facebook dont certains nous paraissaient déjà évidents tel que la difficulté de consulter les offres, ou d’autres un peu moins, comme le souhait de certains de pouvoir covoiturer avec des membres du même sexe/genre.

C’est cette intelligence collective qui nous a permis de lancer la bonne application, au bon moment.

La communauté c’est ce qui a nous a permis de construire une vraie culture d’adhésion associée à la marque avant de lancer notre application, dans une époque où le covoiturage était encore méconnu du grand public et sans concurrence.

Pourquoi avoir choisi de lancer une application en 2019 ?

D’abord parce que ce sont nos utilisateurs qui l’ont réclamé, mais aussi parce que nous souhaitions construire une plateforme qui nous permettrait de rendre l’expérience de covoiturage la plus agréable possible, chose qui devenait très compliqué à assurer avec un groupe Facebook qui ne cessait de croître en nombre de membres. Avec l’application, nos utilisateurs arrivent à trouver des covoiturages beaucoup plus facilement, à enregistrer des alertes pour être informés lorsqu’un nouveau covoiturage est disponible et bien d’autres avantages !

L’application est également le meilleur moyen pour que l’on puisse assurer un service client structuré et professionnel pour accompagner la croissance de notre communauté et veiller au bon déroulement de chaque covoiturage.

Comment garantissez-vous la sécurité de vos utilisateurs ?

Tous nos utilisateurs sont invités à compléter leurs profils, nous vérifions notamment les numéros de téléphone, les emails mais également les CINs. Lorsqu’un membre remplit correctement ces 3 critères, son profil devient vérifié. Cela permet dans un premier temps de rassurer les autres utilisateurs. Ensuite, à chaque fin de covoiturage, les membres sont invités à donner leur avis sur la qualité du voyage (ce qui n’est pas possible avec le groupe Facebook). Ces avis deviennent alors publics et peuvent être consultés par tout le monde.

Et ceci n’est que le début ! Nous sommes d’ores-et-déjà entrain de développer une innovation majeure dans l’univers du covoiturage, qui renforcera encore plus la confiance et la sécurité pour la phase post-covid.

Les covoitureurs masqués.

Pourquoi choisir de covoiturer au lieu de prendre le train ?

Avec le covoiturage, vous réalisez des économies, vous rencontrez des gens incroyables et tout cela, en participant à la diminution de la pollution de notre planète. C’est un mindset dont notre nouvelle génération ne peut qu’être fier.

Une récente étude menée auprès des conducteurs de notre communauté nous a permis de souligner les autres bienfaits du covoiturage. En effet, lorsque vous covoiturez, vous êtes moins amenés à consulter votre téléphone lorsque vous conduisez que lorsque vous êtes seuls, vous êtes plus amenés à contrôler votre véhicule avant le départ, vous respectez mieux la vitesse limite par respect et prudence à vos covoitureurs, et vous prenez plus de pauses, ce qui est excellent pour prendre des forces et profiter pour échanger avec vos passagers autour d’un café.

Peux-tu nous en dire plus sur Hicham Zouaoui et toi ?

Hicham, CEO et Co-fondateur, a monté son premier business à l’âge de 14 ans lorsqu’il a voulu se débarrasser de ses anciens jeux d’une manière rentable. En mettant un système de tombola pour les jeunes de son quartier, ces derniers pouvaient gagner des jeux en achetant des bonbons gagnants. Ceci n’est qu’un exemple des différents petits projets qui ont permis à Hicham de consolider son âme d’entrepreneur. Ayant poursuivi ses études supérieures au Maroc, il s’intéresse à différents secteurs dont l’amélioration continue des process et rejoint une multinationale à Rabat où il occupe notamment le rôle de chargé d’innovation qu’il assume tel un intrapreneur. Cela dit, rien n’a pu le distraire de son objectif de toujours : Faire de Pip Pip Yalah un vrai projet entrepreneurial.

Otman Harrak, CPO et Co-fondateur, est parti en France juste après son bac. Passionné par l’univers des startups, il a participé dès son premier stage à développer www.africinnov.com, ce qui a renforcé sa connaissance de l’écosystème des startups africaines et son envie d’entreprendre sur le continent. Après quelques tentatives entrepreneuriales, il décide de se joindre à un grand cabinet de Conseil à Paris où il accompagne plusieurs grands bancassureurs français dans leur transformation stratégique et digitale.

Septembre 2018, Hicham et Otman décident de renouer en prenant un café ensemble dans leur ville natale (Fès). Le courant reprend immédiatement entre les deux jeunes et l’envie de s’associer autour d’une agence digitale est imminente. Il leur paru rapidement évident que le premier projet sur lequel ils pouvaient travailler était Pip Pip Yalah. Mais ce qu’ils ne savaient pas, c’est que ce projet qui se voulait être une carte de visite pour leur agence digitale rêvée allait, en fait, devenir le projet de leurs vies.

Zaïnab Aboulfaraj

Humaniste, je cherche avant tout à raconter des histoires qui peuvent vous inspirer. Journaliste dans l'âme depuis mon plus jeune âge.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

Emmerder le monde en 34 petits conseils quotidiens

12 poses de filles qu'on en a marre de voir

5 îles que tu peux acheter au prix de ton diplôme de Grande École

10 phrases que tu dis si tu es un 'bla nefss'

5 choses qui font que le télétravail c’est pas mal quand même

10 choses à dire à ta maman tout de suite

10 phrases qui donnent envie de coller une claque à la personne devant vous

Mode d'emploi : Comment énerver un FARaoui ?

Quiz : Quel chef marocain es-tu ?

10 situations que toutes celles qui ont un grand frère ont certainement connues