Maroc : 32 écoles privées sanctionnées pour ‘gonflage’ de notes

Abdelouahed Ben Talha

Par le 8 octobre 2017 à 11:02

huffpostmaghreb.com

Le ministère de l’Education nationale, à travers Mohamed Hassad, vient d’infliger des sanctions à l’encontre de 32 écoles privées marocaines à qui il est reproché de recourir au « gonflage » de notes de leurs élèves lors de l’année scolaire 2016-2017.

Interrogée par le média TelQuel, une source du ministère affirme que les écoles incriminées ne pourront introduire les notes du contrôle continu dans le système « Masar » que lorsque des inspecteurs s’assureront de la véracité des notes.

« Les différences entre les notes obtenues par ces élèves lors du contrôle continu et les examens régional et national, dépassant 10 points en moyenne, au niveau de l’établissement dans l’ensemble » ajoute cette même source.

Une situation inégalitaire qui ne pouvait vraisemblablement plus durer, faussant délibérément la concurrence entre les élèves des différentes écoles, et accentuant l’injustice sociale. Il était bien temps que notre ministère prenne le taureau par les cornes, et on s’en félicite !

Abdelouahed Ben Talha

Je suis passionné de nutrition et de gastronomie marocaine. Mon combat est de faire reconnaître que les deux sont complémentaires. Je suis également passionné de voyage et de découvertes, mais on dit que la plus belle chose à offrir au monde c'est soi. Alors j'aime les traditions et voue un culte déraisonné pour celles de notre pays.

Les indémodables

Design : Top 10 des tables basses les plus oufissimes

Voici pourquoi ta vie n'aura aucun sens sans ta petite soeur

Quiz : On devine si tu es un vrai 'wekkal' avec ces 10 questions sur la cuisine marocaine

28 choses que seuls les AIESECers comprendront

10 types de Marocains qu'on retrouve chaque week-end

8 films pour un weekend parfait

Ces duos marocains qui vendent du rêve sur Instagram

10 choses que tu as faites à ton grand frère et que tu n'as jamais avouées

Ces 8 Marocains que l'on rencontre après Ramadan

10 bonnes raisons de se débarrasser de la technologie pour quelques jours