Maroc : 32 écoles privées sanctionnées pour ‘gonflage’ de notes

Par le 8 octobre 2017 à 11:02

huffpostmaghreb.com

Le ministère de l’Education nationale, à travers Mohamed Hassad, vient d’infliger des sanctions à l’encontre de 32 écoles privées marocaines à qui il est reproché de recourir au « gonflage » de notes de leurs élèves lors de l’année scolaire 2016-2017.

Publicité

Interrogée par le média TelQuel, une source du ministère affirme que les écoles incriminées ne pourront introduire les notes du contrôle continu dans le système « Masar » que lorsque des inspecteurs s’assureront de la véracité des notes.

« Les différences entre les notes obtenues par ces élèves lors du contrôle continu et les examens régional et national, dépassant 10 points en moyenne, au niveau de l’établissement dans l’ensemble » ajoute cette même source.

Publicité

Une situation inégalitaire qui ne pouvait vraisemblablement plus durer, faussant délibérément la concurrence entre les élèves des différentes écoles, et accentuant l’injustice sociale. Il était bien temps que notre ministère prenne le taureau par les cornes, et on s’en félicite !

Je suis passionné de nutrition et de gastronomie marocaine. Mon combat est de faire reconnaître que les deux sont complémentaires. Je suis également passionné de voyage et de découvertes, mais on dit que la plus belle chose à offrir au monde c'est soi. Alors j'aime les traditions et voue un culte déraisonné pour celles de notre pays.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

12 raisons pour lesquelles vous ne perdez pas de poids

11 choses qui facilitent la vie de tout jeune Marocain au quotidien

Ces choses que seuls ceux qui n'aiment pas les gens comprendront

18 expressions marocaines qui deviennent cheloues lorsqu'on les traduit en français -Partie 2-

9 bonnes raisons de ne pas se tatouer le nom de son chéri sur le corps

10 bonnes raisons d'épouser ton téléphone

22 avantages de vivre à Tétouan

5 des meilleurs restaurants mexicains à Casablanca

Si toi aussi tu manques de vocabulaire en public

La playlist de Sonia Okacha