fbpx

Startup : Kifal Auto accompagne dans l’achat ou vente des voitures d’occasion au Maroc

Par le 28 décembre 2020 à 16:11

Le filon des voitures d’occasion était toujours dominé par l’informel, laissant les personnes qui souhaitent acheter ou vendre leurs véhicules complètement démunis face à un secteur méconnu. C’est désormais de l’histoire ancienne, puisque la startup Kifal Auto, née en 2019 est venue structurer ce secteur.

Publicité

Kifal Auto propose tout simplement un service d’accompagnement de confiance de A à Z, d’un point de vente unique pour toutes les personnes qui souhaitent acheter ou vendre une voiture d’occasion au Maroc. Cette entreprise est conçue pour faciliter la vie et rendre l’expérience d’achat de véhicule plus agréable. D’autre part, la startup fédère un écosystème avec différents types d’acteurs autour de l’automobile d’occasion, tels que les assurances, les financements, etc. “Bientôt, on consolidera autour de nous des offres de concessionnaires », déclare le fondateur de la startup Nizar Abdellaoui Maane à Welovebuzz.

Publicité

Structure d’accompagnement

Le fondateur de l’entreprise, ancien diplômé de la prestigieuse école de commerce ESSEC a décidé de rentrer au Maroc pour se lancer dans cette aventure entrepreneuriale. Il travaillait beaucoup sur le secteur automobile et a collaboré avec une startup au Brésil qui avait un modèle similaire et intéressant. “Je me suis dit que s’ils étaient à Casablanca, j’aurais été leur premier client. J’ai étudié le marché, déposé ma démission et je suis rentré au Maroc pour me lancer”, déclare-t-il.

De plus, sa propre expérience personnelle, semée d’embûches, lorsqu’il voulait acheter une voiture d’occasion au Maroc a achevé de le convaincre. Nizar Abdellaoui Maane n’arrivait pas à trouver de structure d’accompagnement qu’il considérait comme satisfaisante pour dénicher la bonne affaire.

“C’est une prise de risque qui est obligatoire. C’était dans un coin de ma tête de revenir au Maroc et tenter d’entreprendre. C’est un modèle dans lequel je crois énormément. Je ne voulais pas attendre et prendre le risque qu’une start-up similaire naisse”, confie-t-il avec conviction.

Immersion

L’aventure commence en 2019, et petit à petit, le fondateur s’est directement immergé dans le bain. Il entame une “formation” dans un garage chez un mécanicien pour devenir un connaisseur du domaine, puis il continue avec une formation à l’OFPPT. “D’ailleurs, la plupart des experts qui travaillent aujourd’hui à Kifal sont des camarades de promo”, dit-il en rigolant.

Dorénavant, Kifal propose même un service de livraison de véhicule à domicile et la vente à distance.

La startup se fraie son chemin et attire l’attention du programme 212 Founders de la Caisse de dépôt et de gestion (CDG). L’entreprise devient lauréate et est accompagnée par la CDG dans une levée de fonds. Par la suite, la CDG devient actionnaire.

Humaniste, je cherche avant tout à raconter des histoires qui peuvent vous inspirer. Journaliste dans l'âme depuis mon plus jeune âge.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

Le Maroc est l’une des destinations les plus sûres en Méditerranée, selon une étude

10 preuves que la femme marocaine est une vraie combattante

Top 5 des pires allergies que l'on ne souhaiterait même pas à son pire ennemi

Photographie : Ces clichés surréalistes de Achraf Baznani

C'est la rentrée au Maroc, prépare-toi à ces 8 choses...

5 jeux auxquels tout Marocain avait joué durant son enfance avec un dirham seulement*

18 personnes typiques que tu rencontres à la fac

9 choses que fait une marocaine lorsqu'elle se fiance

Tu es sur le point de te marier ? Voici 8 bonnes raisons d'enterrer ta vie de jeune fille

Tu sais que c'est bientôt l'Aïd El Kbir au Maroc quand...