Mohammed Enan : le Youtubeur marocain condamné à de la prison ferme

Par le 23 novembre 2021 à 18:51

Le propriétaire de la chaîne YouTube « Sans frontières », Mohammed Enan, poursuivi pour diffusion d’images de personnes sans leur consentement et diffamation, a été condamné à deux ans de prison ferme par la Cour d’appel de Casablanca.

Publicité

L’accusé, Mohammed Enan, avait écopé en avril dernier d’un an et demi de prison ferme en première instance pour les mêmes faits. Il est poursuivi pour « diffusion et distribution d’une composition d’images de personnes sans leur consentement, d’allégations et de faux faits dans l’intention de nuire à la vie privée des personnes et de les diffamer ».

Publicité

 

Le tribunal a confirmé lundi la décision en appel en le condamnant à deux ans de prison ferme pour diffamation. Le juge a aussi décidé « d’interdire la diffusion » en ligne sur cette chaîne, de « blogs et la publication de vidéos sur YouTube et d’autres médias sociaux pendant trois ans à compter du jour où la peine de prison prend fin ».

 

Selon les victimes, le propriétaire de la chaîne avait lancé « des campagnes diffamatoires » à leur encontre en publiant plusieurs vidéos d’eux sur YouTube, dans l’intention de nuire à leur image.

Persévérante, réservée et solitaire. Beaucoup d’échecs ont fait que je ne croyais plus en moi, mais je ne me suis jamais résignée, car la vie c’est des montagnes russes et les échecs deviennent avec le temps une source de motivation.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

Pourquoi le Marocain ghoste les gens ?

14 restaurants aux concepts les plus originaux

7 choses qui prouvent qu’il/elle t’espionne !

Voici comment maintenir une relation équilibrée en 6 points !

16 choses que tu regrettes avoir faites étant plus jeune… ou pas

Photos : Voici les 3 maisons les plus chères au monde

9 choses que fait tout étudiant marocain à peine diplômé

Je suis marocaine, j'ai été agressée alors que j'étais malade et mal habillée

10 choses que les gens font et que tu détestes mais que tu fais quand même

7 choses qui prouvent que c'était mieux avant