fbpx

Olivier Baroux : « Le succès des Tuche c’est l’amour qu’il y a entre eux »

Par

Les Tuche 4 en salles, son réalisateur Olivier Baroux revient sur cette fable de Noel qui dénonce le monde d’aujourd’hui et la société dans laquelle on vit avec la famille la plus attachante et la plus déjantée de France.  L’occasion pour le scénariste, acteur et réalisateur de revenir sur le succès de cette saga. En avant pour le MaraTuches !

Publicité

1.Comment réussir une suite ? Au 4ème volet, les Tuche séduisent toujours autant…

Nous sommes une bonne bande. Nous sommes 5 scénaristes et on s’auto régule entre nous. On note d’abord sur une feuille tout ce qu’on ne veut pas et tout ce qu’on ne doit pas faire. On ne peut pas envoyer les Tuche en croisière, les Tuche au Ski…On fait attention, on est très vigilants, on prend un an pour écrire un scénario, on se creuse la tête pour renouveler les histoires pour ne pas trahir les personnages et pour ne pas trahir le public. C’est beaucoup le fait que nous sommes plusieurs mains à écrire et le fait qu’on prend notre temps pour écrire surtout.

Publicité

2.Comment écrire des personnages à la limite du cliché sans tomber dedans ?

On fait attention à ne pas les rendre ridicules ou donneurs de leçons. On les connait depuis tellement longtemps, cela fait 10 ans qu’on est avec eux. On connait leur système de pensée. Ils n’ont pas de filtres, ils sont directs, ils jouent, répondent à tout ce quoi arrive autour d’eux avec émotion, c’est l’émotion qui les dirige. A partir de là, on a cette caractérisation, et on essaye de ne pas en sortir. C’est facile pour nous de les faire parler aujourd’hui, après tant d’années. On est bienveillants avec eux. Le public le ressent aussi. Il n’y a aucun cynisme en eux. C’est la règle pour nous. Il peut y avoir des vérités et des excès, c’est une comédie, il faut que ce soit haut en couleurs. Mais jamais de cynisme, jamais de condescendance et de négativisme envers les gens.

3.Vu que les acteurs incarnent avec intensité ces personnages, est-ce qu’ils sont force de proposition ?

On a beaucoup de propositions de la part des acteurs oui. Lorsque le scénario est écrit, on fait une lecture tous ensemble. Les acteurs donnent leur avis sur les dialogues proposés. Il y a beaucoup de changements à ce niveau-là. Ils sont les gardiens du temple de leur propre personnage. Ils savent très bien qu’un tel ne peut pas dire ça ou l’autre ne peut pas penser ça. Tout le monde participe. C’est un travail de bande.

4.Quel est selon vous, le secret de la réussite de cette saga ?

C’est peut-être le fait que ce soit une famille. C’est non seulement français, mais c’est mondial. Universel. Je pense que ça plait aux téléspectateurs. Le vrai ciment c’est l’amour qu’il y a entre eux. Malgré les engueulades, malgré ce qui peut se passer, ils se mettent autour de la table et discutent.

5.Quel réalisateur êtes vous ? Est-ce que le fait d’être acteur est un plus dans la direction d’acteurs ?

Je comprends la mécanique de l’acteur, je comprends ses angoisses. Je suis en phase avec eux et je pense que c’est ce qu’ils apprécient chez moi. Je sais ce que c’est qu’être un acteur. Il faut attendre 5 heures pour une réplique de quelques minutes où il faut être très bon.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

Réveillon : Les 10 types de soirées qui existent

Confinement : 5 conseils pour garder le moral 

10 types de personnes que tu rencontres à L'Boulevard

12 moments où on a juste #wannaSprite

7 signes que vous avez dépassé la vingtaine

20 phrases que tu te dis quand tu fais le ménage

9 excuses pour poser un lapin à quelqu'un

Les 7 raisons pour lesquelles l'université marocaine est pire qu'une dictature

Quiz : Réponds par OUI ou NON et on te dira si tu peux te considérer comme un adulte

7 choses à savoir sur le chocolat