fbpx

On lui refuse la nationalité allemande pour avoir refusé de serrer la main d’une femme

Par le 20 octobre 2020 à 11:00

Le tribunal administratif du Bade-Wurtemberg a refusé définitivement la demande de naturalisation déposée par un Libanais. La raison ? Il a refusé, pour des raisons religieuses, de serrer la main de la femme en charge de son dossier.

Publicité

Pourtant, tout était en faveur du médecin Libanais qui était installé en Allemagne depuis 10 ans. Après avoir fini ses études, il avait entamé la procédure pour obtenir la nationalité, en 2012. Il avait réussi toutes les démarches et avait obtenu de très bons scores aux tests également. Tout se déroulait comme prévu, et en 2015, on l’avait appelé pour recevoir le certificat qui donne officiellement accès à la nationalité allemande. C’est là que les choses avaient basculé, lorsqu’il avait refusé de serrer la main de la femme en charge de son dossier. La fonctionnaire ne lui a donc pas remis le certificat, et l’affaire a été transférée au tribunal administratif du Bade-Wurtemberg, qui a décidé, le 17 octobre 2020, de rejeter à son tour la demande de naturalisation de l’homme.

Publicité

Alors que pour cet homme musulman, ne pas serrer la main d’une femme était juste une promesse faite à sa femme pour ne pas être « tenté », ce geste est considéré comme une enfreinte des valeurs d’égalité inscrites dans la constitution allemande.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

8 émissions dont la télévision marocaine pouvait se passer

Tu sais que tu es prêt(e) à déclarer la guerre aux moustiques quand...

Notre vie entre les années 90 et aujourd'hui en photos

Quiz : Ces 6 questions vont t'aider à avoir une idée sur ce que tes amis pensent de toi

Top 10 des parfums de KitKat que nous n'avons pas au Maroc

7 signes que vous êtes bien au fond de la vie d'adulte

11 preuves que les dîners entre amis sont les meilleurs

7 destinations à petit prix pour une fin d'année magique !

Quiz : A quel point es-tu accro à ton téléphone ?

Diabétique depuis l'âge de 10 ans, cette influenceuse et "Fitness Addict" a fait de sa maladie sa plus grande force