fbpx

Quand une ville fantôme se transforme en oeuvre d’art

Par le 25 février 2014 à 1:41

Quoi de mieux qu’une ville abandonnée pour exprimer son art ?

Publicité

Délaissé par ses habitants suite à l’installation d’une centrale nucléaire dans les années 70, le village de Doel situé au nord-est de la province de Flandre-Orientale en Belgique, est désormais considéré comme une ville fantôme.

En attendant que cet endroit soit détruit ou transformé, des artistes de rue laissent libre court à leur imagination et font de cet endroit inhabité une sublime toile géante.

Publicité

Romany WG, photographe d’exploration urbaine a réalisé des clichés aussi surprenants que magnifiques de ce gigantesque terrain de street art.

 

doel-street-art-1 doel doel-street-art-15 doel-street-art-13 doel-street-art-11 doel-street-art-8

Etudiante en école de commerce et gestion, je me passionne pour les arts (plus précisément la musique et la photographie). Mon hyperactivité me pousse à toucher à tout et à surtout découvrir de nouvelles choses.

Publicité

Les indémodables

Le Maroc d'autrefois : À quoi ressemblait la femme marocaine ?

12 leçons que Casablanca nous a apprises

15 types de personnes qu’on a déjà côtoyées au lycée marocain

Mode d'emploi : Comment réanimer une conversation après le terrible 'Ewa' ?

Les 7 questions qu'on se pose tous sur les dessins animés de notre enfance

Cher potentiel futur mari, voilà ce que je veux...

10 choses qui caractérisent ces génies qui obtiennent la moyenne pile-poil

12 problèmes des jeunes du 21ème siècle

9 meilleures salles de sports à Casablanca en 2019

8 choses qu'on a appris sur la vie grâce aux films de Disney