fbpx

Quand une ville fantôme se transforme en oeuvre d’art

Par le 25 février 2014 à 1:41

Quoi de mieux qu’une ville abandonnée pour exprimer son art ?

Publicité

Délaissé par ses habitants suite à l’installation d’une centrale nucléaire dans les années 70, le village de Doel situé au nord-est de la province de Flandre-Orientale en Belgique, est désormais considéré comme une ville fantôme.

En attendant que cet endroit soit détruit ou transformé, des artistes de rue laissent libre court à leur imagination et font de cet endroit inhabité une sublime toile géante.

Publicité

Romany WG, photographe d’exploration urbaine a réalisé des clichés aussi surprenants que magnifiques de ce gigantesque terrain de street art.

 

doel-street-art-1 doel doel-street-art-15 doel-street-art-13 doel-street-art-11 doel-street-art-8

Etudiante en école de commerce et gestion, je me passionne pour les arts (plus précisément la musique et la photographie). Mon hyperactivité me pousse à toucher à tout et à surtout découvrir de nouvelles choses.

Publicité

Les indémodables

10 choses qui caractérisent ces génies qui obtiennent la moyenne pile-poil

12 choses que tout jeune étudiant souhaiterait avoir gratuitement

Confinement : 7 conseils pour gérer ta relation à distance

8 choses que tu peux faire après un message de rupture

10 choses pour lesquelles on oublie de remercier notre meilleure amie

15 trucs que tu vis quand tu as la vingtaine mais que tu as 80 ans dans ta tête

11 expressions marocaines incroyablement sexistes mais qu'on trouve normales

Qu'est-ce qui fait de 'L'orange amère' l'un des films préférés des Marocains ?

13 raisons que les filles aux cheveux courts sont tout aussi belles

5 livres marocains à lire en urgence, on vous dira par lequel commencer