fbpx

Santé mentale : préoccupation marocaine et mondiale de l’après COVID

Par le 10 octobre 2021 à 9:32

La psychiatrie devient une préoccupation majeure de la santé publique et de ses enjeux actuels et futurs selon la MAP.

Publicité

Selon la MAP , la santé mentale est un bien précieux. Elle est aussi importante que la santé physique pour le bien-être de l’individu et de la collectivité. C’est pourquoi les problèmes de la santé mentale constituent une importante question de la santé publique dans son acception la plus large.

Anxiété et dépression exacerbées depuis la pandémie

Publicité

Les résultats d’une étude publiée dans « The Lancet » montrent qu’en 2020 les cas de troubles dépressifs majeurs et troubles anxieux ont bondi respectivement de 28 % et 26 % en France. Au Maroc le constat est le même selon le psychiatre Jalil Bennani : « Le secteur de la santé mentale a été très affecté. Les angoisses, les dépressions, les insomnies, les décompensations des pathologies préexistantes à la pandémie ont été manifestes. Même des personnes qui n’avaient manifesté jusque-là aucun trouble apparent ont développé de grandes inquiétudes, des déséquilibres familiaux ou professionnels. De ce fait, on peut dire que l’écart entre le normal et le pathologique s’est réduit. Chaque personne porte en elle des angoisses, des névroses et divers symptômes latents, mais avec la pandémie ces états se sont révélés au grand jour ».

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

15 Gifs qui résument tes Lundis

#WeatherGotMeLike : Nos 7 réactions face au dérèglement climatique

Quiz : Quel(le) bloguer/blogueuse marocain(e) es-tu ?

10 choses à faire quand l'ennui vous guette

Top 10 des plus belles actrices et mannequins marocaines

Les 10 plus beaux hôtels de Marrakech

Le 9 endroits les plus insolites pour séjourner

Nostalgie : Ces films qui ont déjà 10 ans

7 bonnes raisons d'aller voir House of Gucci au cinéma

Institut français : salles ouvertes , films (en or) qui brillent