Seul France 2 a le droit d’utiliser le mot « Olympique »

Par le 2 août 2012 à 16:23

Les décisions du CIO concernant les droits télévisés ne cesseront de vous surprendre. Aprés la surveillance accrue des réseaux sociaux qui a déjà fait quelques victimes, nous apprenons qu’une seule chaîne a le droit d’utiliser le terme « olympique ».

Publicité

Un journaliste de BFMTV s’indignait du fait que sa chaîne ne puisse pas utiliser ni le mot olympique ni les anneaux, car n’ayant pas acheté les droits télévisés, la chaîne n’a strictement pas le droit de l’utiliser à des fins promotionnelles pour ses programmes , comme précisé par l’article 141-5 du code du sport expliquée ici : «La seule dérogation possible à cet article du Code du sport, c’est le droit à l’information. C’est-à-dire que lors d’un sujet sur les Jeux olympiques pendant le journal, les journalistes peuvent utiliser ce qu’on appelle les signes distinctifs des jeux. C’est d’ailleurs ce que BFM fait avec les anneaux. Par contre, toute utilisation à des fin promotionnelles de ces symboles et du nom est interdite.»

Publicité

En France, seul le groupe FranceTV a acquis les droits et peut se permettre d’utiliser ce terme, mais même avec cet investissement, il est hors de question d’utiliser les anneaux pour faire de la publicité . Ce privilège est reservé aux deux gros sponsors des JO, à savoir Coca-Cola & McDonald’s, qui ont participé financièrement à hauteur de 730 millions d’euros.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

15 illustrations qui décrivent parfaitement la vie des amoureux du sommeil

Quiz : Quel humoriste marocain es-tu ?

12 bonnes raisons de ne jamais sortir avec un étudiant en architecture

17 endroits marocains qui représentent le paradis des instagrammers

Tu t'ennuies à la maison ? Devine de quelle ville il s'agit ! (Quiz)

10 preuves que tu n'es pas né carnivore

On a tous cet ami sur Facebook qui...

J'imagine mon Maroc : Et si les marocains étaient le peuple le plus heureux du monde?

12 bonnes raisons de toujours rester heureux quoi qu'il arrive

Le Ramadan selon NÉO, traiteur-épicerie fine tendance de Casablanca