fbpx

#Ta ana bnadem (wellah) : Les vidéos CHOC qui dénoncent la condition de la femme marocaine

Par le 24 novembre 2017 à 18:18

Hicham Lasri, l’un des réalisateurs de web-séries marocaines les plus incontournables, revient en force avec de nouveaux spots percutants qui sont une véritable critique poignante de la condition de la femme dans la société marocaine et arabe.

Publicité

« Ta ana bnadem (wellah) ».

youtube.com

Le titre en dit long.

Publicité

Long sur le quotidien des femmes marocaines qui semblent perdre leur humanité et être réduites à de vulgaires « femmes-objets ».

youtube.com

Provocation, cynisme, humour noir, dérision : les vidéos de Hicham Lasri dont « Caca mind », « K7al Rass » ou « Bissara Overdose » interpellent l’audimat et poussent à la réflexion par leur franc-parler et les réalités qu’elles pointent du doigt de façon crue.

www.youtube.com

À l’occasion du 25 novembre, journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, Hicham Lasri a décidé de publier 3 vidéos : dont la première a été publiée il y a quelques heures sur Youtube et fait déjà beaucoup parler d’elle. On vous laisse en juger :

Suspendue comme de la viande, la protagoniste principale est le symbole de la femme déshumanisée. Cela résonne comme une évidence à la vue de la vidéo : la Marocaine est épiée et jugée dans un espace public où elle ne se sent désormais plus à sa place. Viol, harcèlement… par ces vidéos, Hicham Lasri refait surgir les questions sur la condition de la femme marocaine qui demeurent sans réponse depuis bien trop longtemps.

À quand une amélioration de cette situation ? Quand est-ce que la femme Marocaine pourra enfin sortir dans la rue et se sentir à l’aise ? Sans que personne ne la regarde de travers, ne l’interpelle, à pied ou en voiture ou ne lui fasse une quelconque remarque déplacée ?

Les prochaines vidéos seront publiées ce week-end et elles s’annoncent tout aussi poignantes que la première.

Assoiffée de découverte et d’aventures, passionnée de voyage et d’écriture... Ma muse ? Mon pays, source de mes pensées, mes coups de gueule, mes écrits.

Publicité

Les indémodables

9 films marocains qui nous ont fait pleurer

Mon beau Maroc : Tafraout, Venus du Sud

Non maman, je ne suis pas tombée dans les escaliers, mon jean est déchiré et oui, j'ai payé pour ça

Le chauffeur de taxi 100% casaoui décrypté en 17 points

24 signes qui font de toi un étudiant de l'ISCAE

9 messages de rupture typiquement marocains

10 étapes par lesquelles tout étudiant en dernière année passe

20 choses qu'une fille doit faire avant de mourir

7 moments où le Wifi t’a sauvé au boulot

Tu sais que tu n'es pas une personne du matin, ni un(e) couche-tard, quand...